[Exclu] Samuel Piètre (AS Poissy/N2) : « Quand tu supportes le PSG, c’est pour la vie ! »

pietre1

Profil =

Nom : PIETRE
Prénom : Samuel
Né le : 10/02/84
A : Villeneuve-Saint-Georges (94)
Taille : 178cm
Poids : 76kg
Poste : Milieu de terrain

Carrière =

Boussy-Saint-Antoine, US Créteil, PSG (98 à 07), FC Istres (janv.03 à juin 03/Prêt), APO Levadiakos (07-09/Gre), US Créteil (09-10), AS Poissy (depuis août 2011)

Palmarès =

Champion du Monde des moins de 17 ans (2001)

 

« Que cela soit en L1 ou en N2,

mon plaisir de jouer reste le même ! »

 

piètre

L’heure de la reprise a sonné cher Samuel ! Et ça commence par un derby au CDL…

« Oui, en effet ! Nous allons essayer de bien débuter cette nouvelle année face au PSG. Etant donné que nous avons clôturé la précédente par une victoire (2-0 face à Bastia-Borgo), nous avons envie d’enchaîner avec une série de bons résultats. Nous nous attendons à une bonne confrontation face aux jeunes parisiens. »

Bien que les années passent, es-tu toujours aussi enthousiaste à l’idée de disputer cette affiche ?

« Mon enthousiasme est toujours intacte ! J’ai passé de très belles années au PSG, donc revenir sur « mes » terres est toujours très appréciable. Et je savoure encore davantage au fil des ans. Ce genre de match est toujours motivant à jouer, il va falloir être très sérieux. C’est bien pour les jeunes de notre équipe dont la plupart d’entre-eux découvrent ce genre d’évènement. »

Quelle sera la clé pour battre les Titis du PSG ?

« Je ne suis pas certain qu’il existe réellement une façon particulière pour s’imposer ! Une chose est certaine, il faut être cohérent dans notre jeu tout en étant solidaire. Cela ne reste qu’un match de football avec des êtres humains en face de nous ! Rien ne sert de s’en faire une montagne…A nous d’être sérieux tout en évitant de faire de grosses erreurs, car en face il y a des joueurs talentueux qui nous le feront payer cash ! »

Résultat de recherche d'images pour "samuel piètre"

Ton équipe est classée 10e du groupe C. Comment expliques-tu que chaque année l’ASP végète en milieu de tableau ?

« Notre position ne reflète pas la qualité globale de notre groupe. Nous avons une très bonne équipe, à l’image de Tripy Makonda qui vient de nous rejoindre. Bon nombre de joueurs ont un riche vécu. Il ne nous manque pas grand chose pour titiller les premières places. Nous n’avons jamais été réellement dominés contre les grosses cylindrées. C’est plutôt contre les équipes du bas de classement que nous avons perdu des points. Cela prouve que le niveau de ce championnat est homogène. Nous devons gagner en rigueur à tous les niveaux. Notre coach va bénéficier de tout son effectif, ce qui fut rare jusqu’à présent ! »

Plus jeune tu as atteint le plus haut niveau en disputant notamment deux rencontres avec l’équipe professionnelle du PSG. Qu’est-ce qui te fait courir dorénavant en N2 ?

« Que cela soit avec le PSG en L1 ou avec Poissy en N2, le plaisir de jouer est le même. Je suis passionné par ce sport qui est devenu mon métier. Je n’ai aucun problème avec cette question de niveau d’évolution. J’ai l’amour du ballon rond ! Il permet de découvrir différentes mentalités, mais également de voyager lorsque l’on réalise de belles épopées en coupe de France notamment… »

Ton fiston Lenny-Ismaël, qui joue au PSG, est convoqué pour le premier tour du concours d’entrée à l’INF Clairefontaine. Est-ce une fierté pour l’ex-pro du PSG que tu as été ?

« Lenny est né au Parc ! (rires) Il a 13 ans, ce qui correspond à mes dernières années vécues au PSG…Je repense à une photo sur laquelle ma femme le tient dans ses bras sur la pelouse du Parc des Princes. J’ai donc l’impression que tout ce qui lui arrive est presque normal…Il est passionné par le football depuis son plus jeune âge. Il a ensuite intégré le PSG. Il gravit les échelons petit à petit. La prochaine étape, c’est la préformation à l’issue de la saison actuelle. Sa mère et moi lui souhaitons le meilleur, nous sommes là pour veiller sur lui. Etant donné que je connais bien la maison PSG, je sais qu’il est entre de très bonnes mains. »

Image associée

Est-ce un réel avantage pour lui, et même pour toi, d’avoir suivi ton cursus de formation au PSG ?

« J’en suis persuadé ! J’y ai vécu de très bons moments qui m’ont permis d’y atteindre le plus haut niveau, et des moins bons par la suite à cause de blessures. J’ai donc un certain recul qui peut nous permettre d’appréhender certaines étapes, certains choix à prendre. Je pense que c’est une réelle chance pour lui. J’ai quelque part l’impression de ne pas avoir le droit à l’erreur ! Le foot c’est bien, c’est beau, mais c’est compliqué. Voilà pourquoi nous le poussons à être très sérieux à l’école. Si vraiment il est fait pour évoluer dans ce milieu alors le choix se fera de lui-même en temps voulu. »

Le niveau des jeunes footballeurs est-il plus élevé que par le passé ?

« C’est toujours un peu compliqué de comparer des époques ! Sous l’ère qatarie, les Titis sont dans une sorte de cocon d’or…A notre époque, il fallait plus galérer pour nous frayer un chemin ! Peu importe les époques, il faut toujours se donner les moyens d’y arriver. Au PSG, il n’y a pas eu beaucoup d’erreurs de recrutement chez les jeunes. Il y a toujours eu de très bonnes équipes et c’est encore le cas. Le foot lui avance dans le temps. Les qualités techniques et athlétiques évoluent mais ce sport en lui-même reste le même. L’encadrement a une grande importance, c’est surtout à ce niveau que la différence se fait dans le cursus de formation d’un jeune joueur. Pour le coup au PSG, c’est le top du top ! »

Es-tu toujours supporter du PSG au point de te rendre au Parc ?

« Ca, ça ne changera jamais ! Rouge et bleu à vie ! J’avoue avoir moins le temps de me rendre au Parc, car je suis papa de trois enfants et ça prend du temps ! (rires) Ajoutez à cela mes entraînements le soir avec l’ASP…Mais j’aimerais vraiment les emmener pour assister à un match de la Ligue des Champions ! Je reste un grand supporter au quotidien. Alors certes quand je suis dans les tribunes j’observe d’un oeil plus tactique ce qui se passe sur la pelouse, j’analyse énormément les dispositifs de chaque équipe, la réaction des uns et des autres, mais cela ne m’empêche pas de fêter dignement chaque but marqué par l’équipe ! D’ailleurs, le club a une réelle chance d’avoir dans ses rangs un joueur comme Mbappé, sans oublier Neymar…Mais Mbappé est français, nos enfants s’identifient plus facilement à lui ! Il fait des trucs incroyables, c’est beau à voir ! »

Rendez-vous ce samedi avec tous tes coéquipiers formés chez nous…

« Nous avons hâte d’y être ! Malik (Rouag), Mehdi (Haddadou), Tripy (Makonda) et moi-même sommes prêts ! Il manquera Harold (Voyer) et Jérémy (Quémener) qui sont blessés. Nous allons tout faire pour nous imposer au CDL. Depuis que j’ai signé à Poissy, je ne me suis d’ailleurs jamais imposé sur « mes » terres… »

Propos exclusifs recueillis pour LTDPSG