[Exclu] Valentin Roberge (Apollon Limassol FC/Chy) : « Un court passage au PSG, mais ce fut extraordinaire ! »

xOPeRe-COMAN-POURRAIT-RATER-LE-MONDIAL-RUSSE.jpg,qx75484.pagespeed.ic.AUiGvX1PZI

Profil =

Nom : ROBERGE
Prénom : Valentin
Né le : 09/06/1987
A : Montreuil (93)
Taille : 1m85
Poids : 73Kg
Poste : Défenseur

 

Carrière =

ESD Montreuil – FC Les Lilas – Paris FC – EA Guingamp (CFA) – PSG (CFA/2007-2008) – Aris Salonique (D1/GRE) – CS Maritimo Funchal (D1/POR) – Sunderland AFC (D1/ANG) – Stade de Reims (L1-Prêt) – Sunderland AFC (D1/ANG) – Apollon Limassol FC (D1/CHY-depuis juillet 2016…)

 

« Il m’a été plus difficile de m’adapter

en revenant jouer en France

qu’en partant à l’étranger… »

 

roberz,roberge_21477466673

1/ Salut « Tino » ! Tu entames ta 3e saison à Chypre, à croire que tu t’y sens bien ! Plusieurs Titis y ont joué ces dernières années, en quoi ce championnat est-il attractif ?

« Salut les Titis du PSG ! Oui en effet je m’y sens super bien, au sein d’un bon groupe, avec un bon staff, dans un club stable avec lequel on joue le titre chaque année. Nous avons d’ailleurs obtenu notre 2e qualification consécutive pour la Ligue Europa. J’adore la culture du pays, les gens et leur mentalité. J’y ai vraiment trouveé tout ce dont j’ai besoin et le calme qu’il me faut. D’ailleurs j’ai refusé deux offres cette année, une du club italien de Benevento en janvier dernier et une du club roumain de Cluj en juillet qui étais prêt à mettre 550 K€ pour m’acheter. »

2/ D’ailleurs un mot sur ton équipe, comment pourrais-tu la définir ? Quels sont les joueurs à suivre ?

« On est une équipe qui joue bien au ballon car on essaye d’avoir la possession. D’ailleurs contre la Lazio la semaine passée, on a eu la possession du ballon chez eux, mais nous avons perdu (2-1) alorsqu’on aurait vraiment pu revenir avec le point du nul. Nous avons des joueurs expérimentés, beaucoup de joueurs cadres ont plus de 30 ans . Cette année Richard Soumah (ex-EA Guingamp, SC Amiens…)  et Kevin Bru (ex-Ipswich, Clermont Foot…) ont été recrutés.  Il y a aussi le milieu de terrain Charalhampos Kyriakou un international Chypriote qui est vraiment pas mal. On peut ajouter Mustapha Carayol (ex-Ipswich) et Emilio Zelaya qui sont des joueurs qui peuvent exploser dans d’autres championnats. Et beaucoup de jeunes de qualité qui arrivent petit à petit… »

3/ Est-ce facile de s’adapter à un nouveau pays ? Surement pas évident pour une vie de famille ?

« L’adaptation n’a jamais été un problème pour moi ! Sans mentir, il m’a été plus difficile de m’adapter en revenant en France à Reims après avoir passé 6 ans à l’étranger…Sur le coté vie, mentalité, football…Sinon le football anglais demande un temps d’adaptation sur le plan du rythme et de l’engagement physique. »

4/ Tu as disputé bon nombre de matches en Europa League, quels sont les équipes et joueurs qui t’ont le plus impressionnés ?

La Lazio m’a vraiment impressionné, tout comme l’Atalanta Bergame l’année passée. Tactiquement c’est carré. Au niveau des joueurs, Caicedo de la Lazio, Ben Arfa à Newcastle et Fekir avec Lyon. »

878297732-612x612

5/ Un mot sur tes expériences à Reims et Sunderland…Un sentiment plutôt mitigé ? La faute à qui, à quoi ?

« Que dire sur ces passages…A Sunderland, je viens par le biais d’un coach et d’un directeur sportif qui se font virer rapidement, 2 mois après mon arrivée. Je joue une quinzaine de matches sur ma première saison. J’ai ensuite demandé d’être prêté pour gagner en temps de jeu…Je joue malgré tout le premier match d’ouverture du championnat contre West Bromwich, où l’on obtient le match nul (2-2). Tout se passait plutôt bien finalement, mais je me suis lancé dans un gros forcing pour partir coûte que coûte ! Je suis allé contre l’avis de mon entourage, de mon agent…Je ressentais un besoin de rentrer en France, de tenter une aventure en L1. »

« J’ai payé de mon erreur à mon retour de prêt. Le directeur sportif m’avait clairement dit «  si tu part en prêt, tu ne reporteras plus jamais le maillot de Sunderland… » Il a tenu sa parole ! J’ai fait clairement le con et j’en suis le seul responsable. »

« Donc j’arrive à Reims sous la coupe de Jean-Luc Vasseur.  Nous obtenons deux victoires lors de nos deux premiers matches, avec deux clean sheets à la clé, tout allait bien. Puis on perd (5-0) à domicile contre l’OM de Bielsa, qui d’ailleurs finira en tête à la trêve hivernale…Je me blesse le match d’après à Metz, juste avant la mi-temps. Et la suite je NE préfère pas trop en parler, beaucoup de choses dites par le coach n’ont pas été respectées. Une ambiance bizarre régnait dans le club, ça ne me convenait plus. A partir de là, j’ai fait clairement aucun effort pour bien revenir après ma blessure… »

« Puis Olivier Guegan a pris la tête de l’équipe. Suite à une discussion, il a su me remotiver sur le moment. Il a eu besoin de moi à gauche, j’étais ravi de l’aider lui et mes coéquipiers pour nous maintenir. »

« Cette saison reste un regret parce que j’étais très loin de mon niveau. C’est la pire saison de ma carrière en terme de football, d’investissement personnel…J’ai également eu des blessures, alors que je n’avais jamais été blessé dans toute ma carrière. Mais c’est surtout à cause de certaines choses dites qui ont fait que j’ai attendu la fin de mon prêt calmement…J’avais perdu clairement le goût du foot ! »

Résultat de recherche d'images pour "valentin roberge psg"

6/ D’ailleurs, avec tous les championnats que tu as découvert, quel est celui qui est véritablement le plus relevé ?

« Il n’y a pas photo, le plus relevé reste l’Angleterre. Ca va à 2000 à l’heure en Premier League ! Une seconde de déconcentration et tu le payes cash. Les premiers mois furent très durs physiquement. Tu joues contre des grands joueurs tous les week-ends, les entraînements sont intenses, la charge de travail n’était pas la même qu’en France, des ambiance de malade dans chaque stade…C’est « Le » championnat où il faut aller jouer. »

7/ On t’a connu défenseur axial, à la relance du pied gauche très propre…Qu’en est-il dorénavant ?

« Toujours pareil ! J’aime le football qui repart de derrière au sol, par de belles passes, tout en laissant l’adversaire courir après le ballon. Tu prends plus de plaisir ainsi. »

8/ En 2012, ton nom avait été évoqué du côté de l’OL, info ou intox ?

« Il y a eu des contacts en effet…Ca a discuté avec mon agent Maodo-Demba Deme. Ils avaient pas mal de joueurs en janvier qui partaient pour la CAN, ils regardaient pour compenser ces absences, au final ca ne s’est pas fait. »

9/ Tu te rends compte « Tino », ca fait déjà 10 piges que tu as quitté le PSG : d’ailleurs que te reste t’il de ta seule année passée au PSG (31 matches en CFA lors de la saison 2007/2008) ? D’ailleurs te sens-tu malgré toujours « un peu » Titi du PSG ?

« Un court passage mais extraordinaire ! Le PSG était et restera toujours mon club de coeur…Nous avions un groupe de jeunes bourrés de qualités ! Un coach, Mr Reuzeau, qui a été fantastique. J’y ai appris beaucoup et pris plein de plaisir. Je peux le dire, je serai très fier à vie d’avoir défendu les couleurs de ce club. »

10/ Allez, tu as bien une ou deux anecdotes en tête à nous dévoiler sur ta période rouge et bleu…

« Non pas d’anecdote ! (Rires). Tout ce qui se passe dans un groupe doit rester dans un groupe ! Je garde en tête les moments de rigolade que cela soit avec Laurent Mohellebi dans le RER quand on rentrait chez nous après les entraînements. Avec Cédric Dupuis alias « Poulet », le kiné, qui était toujours là pour nous aider, nous écouter. Et puis comment ne pas oublier tous mes ex-coéquipiers, car nous formions un vrai groupe très uni. »

11/ Bon nombre de tes ex coéquipiers du PSG ont joué ou jouent au plus haut-niveau, quels sont ceux dont tu étais certain qu’ils y arriveraient ? Et au contraire quels sont ceux qui auraient mérité de goûter au monde pro ?

« A l’époque où je signe, il y avait une génération de jeunes avec beaucoup de qualités…Mamadou Sakho et Younousse Sankharé, tu sentais qu’ils allaient faire une bonne carrière. Granddi N’Goyi méritait mieux, vu son talent ! Des joueurs comme Maxime Partouche, Cédrick Nkoum, Bafodé Diakhaby, Mathieu Rangoly également… »

12/ Tu es âgé de 31 ans, vois-tu le football de la même façon qu’à tes débuts ?

« Bien sûr que non, car avec les erreurs, l’âge, l’expérience, on voit le football différemment qu’au tout début. L’approche des matches et la récupération sont abordés de manière différente. »

ob_00230b_4716a47d00000578-0-image-a-17-15126721

13/ D’ailleurs, ça change quoi d’être footballeur professionnel ? Avantages ? Inconvénients ?

« J’ai toujours joué au football pour m’en sortir et aider mes proches. Je viens, je fais mon boulot et je vais faire ma vie. Aujourd’hui grâce à Dieu, j’ai réussi une bonne partie de mes objectifs personnels grâce au foot. J’ai une image du foot très différente entre le football avec mes potes à Montreuil et le foot professionnel, que je considère comme un travail. Je ne suis pas du tout média ou tout ce qu’il y a autour…Cherchez ma dernière interview pour LTDPSG, elle remonte à très très loin (déc.2012) ! (rires) J’aime me faire discret. Il s’agit donc d’un véritable effort pour vous l’Association des Titis du PSG, et toi Nyto. »

« Avantages : le côté financier, on ne va pas se le cacher ! On a une chance de fou de toucher ces sommes pour faire du sport. Nous avons également beaucoup de temps libre. Rendre fiers nos proches et nos potes est forcément plaisant. »

« Inconvénients : être loin de ma famille, des mes amis d’enfance. Tu pars très tôt de chez toi, tu ne peux pas faire dans ta jeunesse beaucoup de choses que les autres jeunes du même âge peuvent faire. Tu rates des moments de ta jeunesse mais ça fait partie des sacrifices pour exercer ce métier »

14/ Quels conseils pourrais-tu donner aux jeunes qui fréquentent actuellement le centre de formation du PSG ?

« Le conseil, comme tous les joueurs âgés le diront, est le travail, le travail, le travail ! Être à l’écoute de son formateur, ne pas être feignant pour répéter les mêmes gestes à l’entraînement, et avoir une bonne hygiène de vie pour être au top sur et en dehors du terrain. Il faut faire attention aux agents, beaucoup vendent du rêve et polluent le cerveau ! Quand tu es jeune, tu peux y croire et te relâcher, et louper ton heure. Seules les performances sur le terrain, ramènerons des offres et des intérêts de clubs ! »

15/ Tu connais la chanson, à toi le mot de la fin…

« Mon mot de la fin sera pour Nyto (Président de LTDPSG). Un grand merci à toi pour tout ce que tu fais pour les jeunes du PSG. Dix ans après, je sus toujours un fidèle du site. Bravo et merci ! »

57146

Son XI de Légende

1-G.Buffon

2-D.Alves 4-S.Ramos 5-A.Nesta 3-Marcelo

6-Xavi

10-Z.Zidane 8-A.Iniesta

11-L.Messi 9-Ronaldo 7-C.Ronaldo

Son XI du CFA du PSG

1-A.Areola

2-B.Dja Djedje  4-M.Sakho  5-P.Kimpembe  3-D.Domi

6-A.Rabiot

     10-S.Benachour   8-J.Leroy

11-K.Coman    9-N.Anelka   7-C.Nkunku

Propos exclusifs recueillis pour LTDPSG.