[Exclu] Yohan Demoncy (PSG/N2) : « Il est temps pour moi d’évoluer plus haut ! »

demoncy1

Profil =

Nom : DEMONCY
Prénom : Yohan
Né le : 07/04/1996
A : Gonesse (95)
Taille : 1m81
Poids : 73Kg
Poste : Milieu défensif

 

Carrière =

St Soupplets (Déb. à Poussins) – Vaires (Benj.) – Meaux (Benj. 2 à 13ans PH) – puis PSG (depuis juillet 2009…)

 

« Lorsque nous étions relégables,

nous n’avons jamais douté ! »

 

25396089_951473628338129_2664497013164435956_n

1/ Salut Yohan ! Tu as suivi des tribunes (suspendu) la victoire de tes coéquipiers (2-0) face à Saint-Priest, pas trop difficile à vivre ?

« Salut les Titis ! Nous avons pris les trois points de la victoire, c’est l’essentiel. Nous avons rempli notre objectif fixé avant la trêve. Forcément, ça m’a donné l’envie d’être à leurs côtés sur le terrain pour les aider. Suivre le match dans les gradins m’a permis de voir les détails de notre jeu, ce qui est bien ou pas. C’est parfois nécessaire de prendre du recul, même si le plaisir n’est pas forcément le même que d’être sur le terrain ! Quand on est dans le feu de l’action, on pense parfois bien faire les choses…Prendre de la distance permet de mieux comprendre ce que l’on exige de nous pour le futur. »

2/ Tu es l’un des éléments les plus utilisés (10T+3R) depuis le début de la saison par Coach Rodriguez, une confiance qui compte à tes yeux ?

« En toute transparence, j’espérais vraiment évoluer à un plus haut-niveau à l’âge de 21 ans…Je pensais vraiment avoir prouvé par le passé que je méritais de jouer plus haut. La saison dernière, je me suis battu pour gagner ma place en CFA. J’ai également assuré une bonne campagne en UEFA Youth League. Finalement, je n’avais pas autant de crédit que je le pensais, puisque j’évolue toujours en N2. J’ai dû de nouveau reprouver pour gagner ma place cette année. Le coach m’accorde sa confiance en me titularisant très régulièrement et en me confiant le capitanat. J’ai bien bossé, je suis content de moi, même si ce n’est pas facile car le football est un éternel recommencement. »

25299434_951473661671459_8359608430822115278_n

3/ Le rôle de capitaine est-il difficile à exercer ?

« J’ai déjà porté le brassard en U17 et en U19, ce n’est donc pas nouveau pour moi. C’est toujours un réel plaisir ! Le fait d’évoluer dans un groupe où tout le monde s’entend bien facilite forcément les choses. Etre un leader est un vrai privilège, synonyme d’une vraie confiance de la part du coach, des dirigeants et de mes coéquipiers. Pour ma part, cela ne change en rien ma façon d’être sur et en dehors du terrain. Je ne me prends pas pour un autre ! »

4/ Vous restez sur une belle série de 4 matches sans défaite et une 5ème place au classement, pourtant tout ne fut pas si aisé que cela en début de saison. Comment expliquer ce retard à l’allumage ?

« Pendant plusieurs semaines, le coach a du composer avec les montées et les descentes des pros. L’équipe était rarement la même d’un match à l’autre. De plus, beaucoup de nouveaux joueurs sont arrivés pour compenser les nombreux départs. Il leur a fallu une période d’adaptation, que cela soit sur le plan du jeu mais également dans les échanges quotidiens. La venue d’Azzedine Toufiqui nous a également apporté un truc en plus au milieu de terrain. Tout ceci conjugué, ça nous a permis de gagner en stabilité. »

5/ Avez-vous douté lorsque vous étiez en position de relégable ?

« Jamais ! Nous sommes conscients de forces. Nous n’avons jamais eu de pression particulière, car nous n’avions pas la réussite de notre côté. Le coach a joué un rôle essentiel, car il a toujours entretenu un discours positif. La saison dernière, nous avions déjà connu une période délicate. Nous nous étions bien repris avec une belle série d’invincibilité l’hiver (8 matches). Ca nous a donc servi d’expérience pour ne pas paniquer. »

25353717_951473548338137_236756367738811804_n

6/ Huit recrues l’été dernier…N’as-tu pas eu l’impression d’avoir rejoint un nouveau club ?

« (rires) Non, non, du tout ! Les dirigeants, les coachs et les personnes qui s’occupent de la vie au centre sont toujours là ! Ce sont tous des bons gars, avec une excellente mentalité. Ils ont tout fait pour favoriser leur adaptation. Ils nous apportent leurs expériences diverses, mais également une certaine stabilité. Ils sont un peu plus vieux, c’est toujours un plus pour encadrer les plus jeunes qui découvrent le N2. Je n’ai jamais eu peur pour ma place avec autant d’arrivées, mais il était important de recruter car bon nombre de Titis ont quitté le club, comme J-K.Augustin, Dan Zagadou, Boubakary Soumaré… »

7/ Tous les ex-Titis contre qui vous avez joué cette saison ont tous été unanimes sur le fait que tu étais l’un des joueurs essentiels de l’équipe réserve du PSG…

« En toute modestie, c’est frustrant quand on entend cela…Forcément, je me dis parfois que je n’ai plus rien à faire ici…Mais la réalité est que je suis encore là ! C’est donc que j’ai encore du chemin à parcourir. Pourtant, j’ai la sensation d’avoir prouvé, d’avoir fait mon temps. Mon objectif est de franchir encore un ou deux paliers, je sais que j’en suis capable. J’espère être récompensé. Etre régulièrement félicité pour mes prestations fait toujours plaisir, mais j’aspire à mieux. A moi de continuer à travailler et d’entretenir mon évolution. »

25299240_951475901671235_7855118131269747989_n

8/ Lors de la trêve estivale, tu as réalisé un essai au Stade Brestois. Malheureusement tu n’as pas été retenu par le staff breton. Dur à vivre ?

« J’ai pris leur décision sans regret, ni déception. Au contraire, ce fut une bonne expérience à vivre. C’est dans l’échec que l’on apprend ! J’ai tout donné lors de ma semaine d’essai. Ce fut une possibilité, ça ne l’a pas fait, tant pis. J’étais malgré tout content de retrouver mes coéquipiers au Camp des Loges pour entamer cette saison. »

9/ Depuis ce jeudi, vous êtes en vacances. Vas-tu couper totalement avec le football ? 

« Jusqu’à Noël, oui ! Et ensuite, je vais respecter le programme concocté par le préparateur physique. Il est vrai que ce n’est pas toujours facile de trouver la motivation pour s’entretenir individuellement, mais il faut savoir ce que l’on veut ! Je vais faire de mon mieux pour suivre les directives. Ce n’est pas toujours une partie de plaisir, mais il n’y a pas le choix, c’est important pour la suite. »

10/ Ton coéquipier Stanley N’soki a connu ses premières minutes en pro face au SM Caen hier soir. Heureux pour lui ?

« Je n’ai pas eu trop le temps d’échanger avec Stanley ces dernières semaines car il a intégré le groupe pro depuis un petit moment maintenant. C’est un beau moment qu’il a vécu, je le félicite car il le mérite amplement. C’est une belle expérience pour lui et pour le club. »

7154241_nlg-140117-17-81_1000x625

11/ Tu es sous-contrat jusqu’en juin 2019. Est-ce une date qui trotte constamment dans ton esprit ?

« Je vis au jour le jour ! Je ne pense qu’à me donner à fond sur le terrain et on verra bien. J’espère passer une étape prochainement et que mon travail soit récompensé. »

12/ Yohan, sache que LTDPSG te soutiendront toujours, peu importe où tu seras. Titi Forever, good luck pour 2018

« L’apport de LTDPSG dans ma formation a toujours été incontestablement un réel plus. Ne serait-ce pour m’exprimer sur des sensations qui ne sont pas toujours évidentes à dévoiler à mes propres entraîneurs. Je me sens très soutenu et c’est important de savoir qu’il y a des personnes sur qui compter. J’espère vraiment que l’année prochaine sera propice à mes attentes ! »

Son XI de ouf =

- Le + comique : Abdallah Yaisien

- Le + séducteur : Kévin Rimane

- Le + rapide : Moussa Diaby

- Le + technique : Abdallah Yaisien

- Le + physique : Samuel Essende

- Le + chanteur : Hicham M’laab

- Le + philosophe : Samuel Guibert

- Le + stylé : Sébastien Cibois

- Le + râleur : Hicham M’laab

- Le + cinéphile : Abdallah Yaisien

- Le + dingue de foot : Fahd El Khoumisti

Propos exclusifs recueillis pour LTDPSG