🚹[News-Anciens] Ruben Providence : « Paris m’a procurĂ© des sensations exceptionnelles ! Â»đŸ”ŽđŸ””đŸ’Ż

Publié le

Comme chaque semaine, LTDPSG & PSG.FR retrouvent un ancien joueur passĂ© par le Centre de Formation du Paris Saint-Germain. Direction l’Autriche, Ă  Hartberg, pour prendre des nouvelles de Ruben Providence (gĂ©nĂ©ration 2001), qui revient sur son actualitĂ© et sur ses annĂ©es parisiennes.

Ruben, tu as la particularitĂ© d’avoir portĂ© le maillot du Paris Saint-Germain lors de deux pĂ©riodes bien distinctes, avec d’abord un passage de trois annĂ©es au sein de l’Association du club. Quels souvenirs en gardes-tu ?

« C’est vrai, j’ai rejoint le Paris Saint-Germain une premiĂšre fois Ă  l’Ăąge de neuf ans aprĂšs avoir passĂ© avec rĂ©ussite des tests au camp des Loges. C’Ă©tait extraordinaire pour le Parisien de naissance que je suis. Quand Paris t’appelle, ça ne se refuse pas, tu fonces ! DĂ©fendre les couleurs de mon club de coeur Ă©tait mon rĂȘve car toute ma famille encourage Paris, il Ă©tait donc Ă©crit que je porte un jour ou l’autre le maillot rouge et bleu. GrĂące Ă  l’Association, je garde le souvenir d’avoir participĂ© Ă  de nombreux tournois oĂč nous avions la chance d’affronter les meilleurs clubs français et europĂ©ens. Malheureusement, j’ai dĂ» quitter le club aprĂšs trois magnifiques annĂ©es car le trajet Ă©tait devenu trop fatiguant pour venir aux entraĂźnements en semaine. C’est ainsi que j’ai jouĂ© Ă  Torcy le temps d’une annĂ©e. »

Pour mieux revenir cette fois-ci au Centre de PrĂ©formation…

« En effet, j’ai intĂ©grĂ© la structure basĂ©e Ă  Verneuil-sur-Seine. Ce fut un gros changement car je suis devenu interne. Les premiĂšres semaines furent un peu compliquĂ©es Ă©motionnellement car ce n’est pas Ă©vident de quitter les siens Ă  un si jeune Ăąge. Je me suis fait des amis trĂšs rapidement ce qui m’a permis de faciliter mon intĂ©gration, d’autant plus que j’Ă©tais un enfant plutĂŽt timide. Sur le terrain, j’avais un peu de mal Ă  suivre le rythme car j’Ă©tais devenu un bon joueur parmi d’autres. Auparavant j’Ă©tais celui sur lequel on s’appuyait souvent, mais lĂ , le niveau Ă©tait trĂšs relevĂ©. Plusieurs fois je me suis mĂȘme demandĂ© si j’avais le niveau pour Ă©voluer au PSG ! GrĂące aux diffĂ©rents coachs et aux membres du staff, j’ai pris confiance en moi et au fil du temps j’ai montrĂ© de rĂ©els progrĂšs. C’Ă©tait mes dĂ©buts sur un grand terrain, ça aussi c’est un sacrĂ© changement ! A l’issue des deux annĂ©es, j’ai Ă©tĂ© acceptĂ© au Centre de Formation, au contraire de certains coĂ©quipiers. Je me souviens que des larmes ont coulĂ© en voyant partir nos copains. C’est malheureusement la loi du foot. VoilĂ  pourquoi j’ai toujours fait en sorte de bosser dur aux entraĂźnements et de suivre le rythme Ă  l’Ă©cole pour ne pas connaĂźtre pareil sort. »

Direction les U17 Nationaux, avec une dose de travail encore plus importante !

« Le plus frappant lorsqu’on intĂšgre le Centre de Formation, c’est la concurrence. SincĂšrement, c’est un choc violent car on s’entraĂźne toute la semaine sans ĂȘtre certain de pouvoir jouer le week-end. Etant donnĂ© que nous sommes mĂ©langĂ©s avec les joueurs de la gĂ©nĂ©ration prĂ©cĂ©dente, les places sont chĂšres ! Il est donc important de gagner en maturitĂ© pour gĂ©rer la pression qui existe sur comme en dehors du terrain. Lors de ma premiĂšre saison, j’ai tout de mĂȘme obtenu un peu de temps de jeu sous la coupe de Laurent Huard et ainsi pu participer Ă  la conquĂȘte du titre de champion de France. Evoluer avec Yacine Adli, Eric-Junior Dina Ebimbe, Claudio Gomes ou bien Timothy Weah fut un rĂ©gal ! Au dĂ©but, j’Ă©tais surtout dans l’observation de leurs attitudes et de l’intensitĂ© qu’ils mettaient sur le terrain, puis au fur et Ă  mesure, je me suis battu pour tenter de prendre leur place. Lors de la seconde saison, je suis devenu un cadre de l’Ă©quipe. Nous avons remportĂ© la Al-Kass International Cup au Qatar. Cette expĂ©rience fut extraordinaire Ă  vivre tellement nous avions l’impression d’ĂȘtre traitĂ©s comme des petits pros. Les dĂ©placements, les hĂŽtels, les terrains de foot magnifiques, la couverture mĂ©diatique et surtout la victoire finale ! »

Une bonne prĂ©paration pour rejoindre les U19 Nationaux !

« Effectivement ! Quand on porte le maillot de Paris en U19 Nationaux, on passe dans une autre dimension, notamment mĂ©diatique. Le fait de disputer l’UEFA Youth League attire forcĂ©ment les regards sur les Titis, tout comme la coupe Gambardella mais Ă©galement la lutte pour remporter les Playoffs en fin de saison. On est davantage sollicitĂ© pour rĂ©pondre Ă  des interviews, notamment celles du club dans sa rubrique Made in Paris. Il y a beaucoup plus de supporters lors des matchs et le nombre de followers sur nos rĂ©seaux sociaux augmente d’un coup. Tout ceci ne m’a jamais fait tourner la tĂȘte, bien au contraire ça m’a boostĂ© pour travailler encore plus. MĂȘme si nous n’avons pas remportĂ© de trophĂ©e, je ne conserve que d’excellents souvenirs de cette pĂ©riode, notamment mon but inscrit contre Liverpool sous les yeux de mes parents. Paris m’a permis de vivre des sensations exceptionnelles que je ne pourrais jamais oublier. »

Avec quelques annĂ©es de recul, quel bilan tires-tu de ton apprentissage suivi Ă  Paris ?

« Il est grandement positif car j’ai appris Ă  gĂ©rer la pression qui pesait sur mes Ă©paules lorsque j’Ă©voluais sous le maillot rouge et bleu. Il faut bien comprendre que les personnes de notre entourage fondent beaucoup d’espoirs en nous. Il y a Ă©galement la pression du rĂ©sultat car les objectifs sportifs sont Ă©levĂ©s. Ce n’est pas toujours Ă©vident d’y faire face, mais j’ai appris Ă  travailler dur et Ă  me battre. Le fait de ne pas forcĂ©ment avoir vĂ©cu la mĂȘme adolescence que d’autres enfants du mĂȘme Ăąge ne fut pas simple Ă  vivre, mais j’ai su maintenir le cap afin de pouvoir vivre de ma passion par la suite. Tout est une question de mental. Paris a fait de moi un footballeur dĂ©terminĂ© et ambitieux. »

En 2019, tu as pris la dĂ©cision de quitter le club pour signer en Italie. Un pari risquĂ© !

« En toute honnĂȘtetĂ©, je pense que je ne me suis pas rĂ©ellement rendu compte sur le moment du choix que je prenais. J’avais 18 ans, un Ăąge oĂč l’on rĂȘve de vivre beaucoup de choses ! AprĂšs avoir brillĂ© avec les U19 Nationaux, j’ai Ă©tĂ© sollicitĂ© par de nombreux clubs europĂ©ens. Une fois en Italie, mon adaptation fut compliquĂ©e car la culture et la langue sont diffĂ©rentes. Il m’a bien fallu trois Ă  quatre mois pour m’acclimater, une fois cette pĂ©riode passĂ©e tout a fonctionnĂ© comme sur des roulettes. Quand j’y repense, je conseille aux Titis actuels de bien rĂ©flĂ©chir le jour oĂč ils seront amenĂ©s Ă  prendre ce genre de dĂ©cision. »

Quelle est ton actualitĂ© footballistique ?

« J’Ă©volue au TSV Hartberg en D1 Autrichienne (40 matchs, 8 buts). Tout se passe plutĂŽt bien puisque nous sommes 4e du classement. Le niveau est trĂšs intĂ©ressant, les meilleurs clubs ne seraient pas ridicules en Ligue 1. Je suis venu pour performer et me faire remarquer afin de rebondir dans un meilleur championnat. Le football, c’est toute ma vie ! Je vais tout faire pour atteindre mes objectifs, ceux que j’avais lorsque j’Ă©tais Ă  Paris, Ă  savoir disputer les plus grandes compĂ©titions. »

MalgrĂ© les annĂ©es qui passent, Paris conserve toujours une place particuliĂšre dans ton coeur ?

« Je suis attentivement l’Ă©volution du club. Je ne loupe pas un seul match Ă  la tĂ©lĂ©vision. Je suis content de voir que les jeunes du club ont leur chance Ă  l’image de Warren ZaĂŻre-Emery. Ce qu’il rĂ©alise Ă  son jeune Ăąge est prodigieux. Lorsque je jouais en U19 Nationaux, on nous parlait souvent d’un phĂ©nomĂšne qui Ă©voluait au Centre de PrĂ©formation. Il a bien grandi le Titi ! »

PROFIL

Date de naissance : 7 juillet 2001
Lieu de naissance : Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne)
Poste : attaquant
Clubs successifs : AJ Thorigny (2008 Ă  2009), Thorigny FC (2009 Ă  2010), Paris Saint-Germain (2010 Ă  2013), US Torcy (2013 Ă  2014), Paris Saint-Germain (2014 Ă  2019), AS Roma (2019 Ă  2023), Club Bruges KV (2021 Ă  2022/prĂȘt), CD Estoril Praia (2022/prĂȘt), TSV Hartberg (2022 Ă  2023/prĂȘt), TSV Hartberg (depuis juillet 2023)

PalmarĂšs avec le Paris Saint-Germain : Champion de France U17 (2017) Vainqueur de la Al Kass International Cup U17 (2018)

Équipe de France : U19 (9 sĂ©lections, 2 buts)

Powered by Live Score & Live Score App