🚨[News-Anciens] Will-CĂ©saire Matimbou : « Grâce Ă  Paris, je sais faire preuve d’adaptabilitĂ© ! » 🔴🔵💯

Publié le

Comme chaque semaine, les mĂ©dias du club retrouvent un ancien joueur passĂ© par le Centre de Formation du Paris Saint-Germain. Direction l’Oise, Ă  CrĂ©py-en-Valois, pour prendre des nouvelles de Will-CĂ©saire Matimbou (gĂ©nĂ©ration 2000), qui revient sur son actualitĂ© et sur ses annĂ©es parisiennes.

Will, est-il vrai que le Paris Saint-Germain est le seul club Ă  bien avoir voulu te donner ta chance malgrĂ© une croissance tardive ?

« Oui, c’est totalement vrai. Paris m’a fait part de son intĂ©rĂŞt en 2013 lorsque j’ai passĂ© les tests de l’INF Clairefontaine. Le staff du club n’a pas tenu compte de ma ‘petite’ taille, lĂ  oĂą d’autres clubs n’ont pas donnĂ© suite pour cette raison. C’est une Ă©poque oĂą les gardiens longilignes Ă©taient privilĂ©giĂ©s. J’Ă©tais si heureux de rejoindre le club de mon coeur ! On sentait que Paris se dĂ©veloppait positivement et que le Centre de Formation offrait un rĂ©el projet d’Ă©volution. »

Comment s’est dĂ©roulĂ©e ton intĂ©gration au Centre de PrĂ©formation ?

« Une fois le maillot rouge et bleu sur les Ă©paules, j’ai vite ressenti le poids du blason. Dès l’âge de treize ans, il y a de grandes responsabilitĂ©s car nous Ă©tions l’Ă©quipe Ă  battre chaque week-end. Il est donc important d’ĂŞtre le plus sĂ©rieux et le plus respectueux possible, sur comme en dehors du terrain. La concurrence, l’exigence et l’autonomie rythment le quotidien. Il faut ĂŞtre très fort mentalement Ă  un très jeune âge. Ca forge un caractère Ă  toute Ă©preuve. »

Tu fais partie de la gĂ©nĂ©ration de joueurs qui a remportĂ© le titre de champion de France U17 en 2017. Joie totale ?

« Remporter un titre de champion de France en jeunes est une rĂ©compense pour la vie car c’est un souvenir ancrĂ© en nous pour toujours. Quand on se revoit avec mes anciens coĂ©quipiers, c’est le premier sujet de conversation dont on parle ! C’est l’aboutissement de plusieurs annĂ©es de travail et de la bonne ambiance qui rĂ©gnait au sein du groupe avec les Weah, Adli, Gomes, Mbe Soh, Zagre… Nous avions battu (3-0) l’AS Monaco lors d’une finale tĂ©lĂ©visĂ©e. Le trophĂ©e, la mĂ©daille, les cris de joie… Inoubliable ! Je n’ai qu’un regret : celui de ne pas avoir disputĂ© le match ultime alors que j’avais Ă©tĂ© titulaire en quart de finale (victoire aux tirs au but contre Auxerre) et en demi-finale contre Sochaux (5-1). Sur le moment, c’est très dur Ă  vivre. C’est la loi du football. Les joueurs doivent accepter les choix quels qu’ils soient. »

Tu as participĂ© Ă  l’UEFA Youth League le temps d’une victoire (1-0) sur la pelouse de l’Etoile Rouge de Belgrade. Bon apprentissage ?

« Plus que cette compĂ©tition, c’est toute la saison entière vĂ©cue en U19 Nationaux qui fut instructive. Alors que j’ai dĂ©marrĂ© en tant que remplaçant, j’ai gagnĂ© ma place petit Ă  petit pour finalement rĂ©aliser une super saison. Thiago Motta a su me piquer au vif quand il le fallait pour me faire franchir un palier et m’accorder toute sa confiance. Cette pĂ©riode n’Ă©tait pas Ă©vidente Ă  vivre pour moi, car mes coĂ©quipiers du mĂŞme âge jouaient avec l’Ă©quipe rĂ©serve en N2. J’Ă©tais un des rares joueurs nĂ©s en 2000 avec la gĂ©nĂ©ration des Kalimuendo, Aouchiche et Nianzou Kouassi. Au final, j’ai adorĂ© garder le but de cette Ă©quipe. Nous avons passĂ© de très bons moments tous ensemble, Ă  l’image de cette victoire remportĂ©e Ă  Belgrade. »

Bon nombre de gardiens de but formĂ©s au Paris Saint-Germain Ă©voluent au plus haut niveau. Quelle est la clĂ© de cette rĂ©ussite ?

« Tout est mis en place pour que le jeune gardien de but fasse preuve d’adaptabilitĂ© lorsqu’il arrive aux portes du plus haut niveau. Que cela soit sur le plan technique, athlĂ©tique, tactique ou bien mental, les Titis sont prĂ©parĂ©s pour intĂ©grer n’importe quel effectif. L’exemple parfait est celui de Mike Maignan devenu le numĂ©ro Un en Équipe de France. Il est complet dans tous les domaines : sur sa ligne, dans les airs, dans son jeu au pied, dans sa communication… Les coachs nous permettent de choisir ce que l’on souhaite devenir. Ils cherchent Ă  ce qu’on prenne le meilleur pour l’appliquer Ă  notre propre style. Quand on sort du Centre de Formation, on possède une palette Ă©norme de qualitĂ©s que l’on met ensuite en place en fonction des consignes du coach qui nous dirige mais aussi de l’Ă©quipe avec laquelle on joue. »

A ce propos, faut-il ĂŞtre un peu ‘fou’ pour enfiler les gants toute une carrière ?

« J’ai enfilĂ© la panoplie de gardien de but dès mon plus jeune âge. J’allais jouer au football avec mon plus grand frère. Comme j’Ă©tais le plus petit de toute la bande, on me disait d’aller au but ! J’ai donc vite Ă©tĂ© amenĂ© Ă  me confronter Ă  plus grand que moi. Jouer dans le champ, ce n’Ă©tait pas fait pour moi. Pas que je n’Ă©tais pas bon, mais je ne supportais pas de voir certains coĂ©quipiers ne pas faire les efforts nĂ©cessaires Ă  la perte du ballon. Alors que dans le but, j’ai une mission individuelle au sein d’un collectif. Je me sens davantage responsabilisĂ©. J’y ai pris goĂ»t d’annĂ©e en annĂ©e. »

DorĂ©navant tu Ă©volues Ă  l’US Pays du Valois (club promu en National 3), comment se passe cette première partie de saison ?

« Si on m’avait dit il y a dix ans en arrière que j’Ă©voluerais en N3 aujourd’hui, je ne l’aurais pas imaginĂ© un seul instant. Quand on aspire Ă  devenir footballeur professionnel, il est forcĂ©ment difficile d’accepter de jouer Ă  ce niveau. C’est dur Ă  encaisser, mais il faut l’accepter. C’est Ă  moi d’ĂŞtre performant sur le terrain pour prĂ©tendre Ă  Ă©voluer plus haut lors des saisons Ă  venir. Je dois me tenir prĂŞt pour ĂŞtre Ă  la hauteur de la confiance placĂ©e en moi. Je me sens bien dans ce club au sein duquel règne un esprit familial. L’Ă©quipe a dĂ©marrĂ© très fort le championnat avec trois succès de rang. Nous sommes petit Ă  petit rentrĂ©s dans le rang. Nous espĂ©rons acquĂ©rir le maintien le plus tĂ´t possible. En parallèle, nous avons rĂ©alisĂ© un beau parcours en Coupe de France qui s’est conclu le week-end dernier lors d’une sĂ©ance de tirs au but perdue contre l’AJ Auxerre. Cette Ă©popĂ©e a consolidĂ© notre collectif. En dehors du football, j’endosse le rĂ´le d’animateur dans un centre de loisirs. J’ai Ă©galement Ă©tĂ© Ă©ducateur spĂ©cialisĂ© par le passĂ©. Il est important de sortir du football pour s’enrichir personnellement. Tout ne tourne pas qu’autour du ballon rond, mĂŞme si mon rĂŞve d’enfant est toujours bien prĂ©sent ! »

PROFIL

Date de naissance : 11 février 2000
Lieu de naissance : Paris
Poste : gardien de but
Clubs successifs : FC Villiers le Bel (2006 à 2007), Cergy Pontoise FC (2007 à 2013), Paris Saint-Germain (2013 à 2019), Entente SSG (2019 à 2022), FC 93 Bobigny (2022 à 22023), US Pays du Valois (depuis juillet 2023)
Palmarès avec les jeunes du Paris Saint-Germain : champion de France U17 (2017)
Equipe du Congo : U20 (2 sélections) A (2 sélections)

Powered by Live Score & Live Score App