[1/4F-C1] Müller : « Rien n’est terminé, on veut se qualifier demain »

Publié le

L’attaquant du Bayern Munich Thomas Müller s’est présenté face à la presse depuis Munich. LTDPSG vous relate l’intégralité de ses dires.

Efficacité offensive

« Il faut être plus efficace. Oui avec 31 tirs, en étant plus efficace cela devrait être la recette pour la victoire. Mais on est dans la réalité et on ne sait pas comment le match sera. On peut analyser ce qui n’a pas marché à l’aller, on l’a bien fait. Je pense que l’on a pu apprendre pas mal de choses depuis l’aller en attaque comme en défense. »

Expérience du Bayern

« On essaye d’éviter, malgré notre philosophie offensive, de ne faire qu’attaquer. On va attaquer ce match de manière normale. Peut-être un peu moins libéré que si on mène dans le match. On va voir si on enchaîne les passes courtes au milieu du terrain. Il faut estimer les risques. Tout le monde sait que l’on veut marquer le plus vite possible mais on ne va pas faire qu’attaquer. »

Etat d’esprit

« On a plein de joueurs avec de l’expérience. C’est pareil pour Paris. En jouant beaucoup on a connu le succès et les échecs. On est souvent plus intelligents dans les moments où on aurait dû marquer et cela n’est pas arrivé. On ne peut pas planifier ces moments-là. Tout peut arriver. L’expérience peut aider à prendre de meilleures décisions que l’adversaire. On ne sait pas comment ce match va se dérouler. Le fait de pouvoir perdre quelque chose qui était presque assuré c’est dur pour l’être humain et on veut faire douter l’adversaire. »

Espaces libres

« C’est vrai, surtout avec Mbappé qui est très dangereux. Mais avec notre façon de jouer c’est normal d’avoir ces espaces. Notre idée c’est qu’il ne reçoivent pas le ballon. Il faut gêner le passeur sinon nous aurons un gros problème. A Paris, Neymar et Mbappé restent souvent très haut, ils sont passifs en défense et restent dangereux pour l’adversaire. A nous de prendre la mesure et de bien gérer ce risque. On a aussi besoin d’un peu de chance car on ne peut pas contrôler Neymar, Mbappé ou Di Maria pendant tout le match. Il faut rabaisser leur probabilité de marquer des buts. »

Avenir de Flick

« Ce serait très important pour nous. Nous voulons défendre notre titre. On est un peu affaibli mais du côté mental et qualitatif on se sent capable de renverser ce match. Une qualification ferait du bien à tout le club. Mais les journalistes n’arrêteront pas de poser ces questions. Quand j’étais petit on parlait déjà du FC Hollywood pour parler du Bayern. Cela ne nous touche pas du tout. »

Motivation du Bayern

« C’est notre job. Le Bayern est à la pointe du football allemand. A la pointe on trouve souvent les personnes les plus résilientes. C’est notre devoir d’être encore plus fort lors des matchs les plus importants. C’est notre tâche de tout donner au sein de l’équipe. Quand il y en a un qui est trop mou ou lâche, on le redresse tout de suite. »

Jérôme Boateng

« J’ai pas mal de souvenirs avec lui mais ce n’est pas bien de discuter des détails de contrat. Je ne commenterai pas cela mais j’aime bien jouer avec lui. Il est en top forme sur le plan physique si on compare à il y a quelques années. Il a fait un super travail à l’entraînement ou dans les matchs. Revenir après un creux, c’est fort et c’est pour cela qu’il fait partie de notre équipe. »

Arjen Robben

« Robben était toujours prêt pendant les soirées de Ligue des champions. Il savait retourner la situation mais je n’ai pas eu de réponse à ma blague pour savoir s’il était disponible. »

Euro 2021

« J’ai d’autres préoccupations en ce moment. Les questions continuent, peut-être que l’on parle mal allemand mais il n’y a rien de neuf à raconter. On a un match très important demain contre Paris. On aura du temps pour parler de la sélection en mai. »

Bayern moins fort

« Franchement ces questions d’estimation ou de comparaison, c’est difficile à dire. Surtout ce n’est franchement pas le bon moment pour en parler, et notamment de ma part. C’est votre travail mais je ne vais pas répondre. »

Bilan en cas d’élimination

« On est éliminé en coupe après notre saison couronnée de succès l’an passé mais on a gagné la Supercoupe et le Mondial des clubs. C’est une saison particulière au niveau du temps. En championnat nous sommes en bonne position, c’est le plus important car c’est notre travail de tous les jours. il faut rester numéro un en Ligue des champions. Après le match aller contre Paris on pourrait perdre la Ligue des champions. C’est normal en quarts de finale mais ce n’est pas ce que l’on veut. Je serai très déçu en cas d’élimination. Je suis confiant mais pas dans l’excès. Je ne pense pas que cela sera facile, ce sera un match très serré demain. Ce serait une déception pour l’équipe entière d’être éliminé. Rien n’est terminé et nous devons gagner nos matchs. Nous sommes dans la phase la plus importante de la saison en avril et mai. On veut se qualifier demain. »