[10J-L1] Pochettino : « C’était un match compliqué contre une belle équipe »

Publié le

En conférence de presse après la victoire face au SCO Angers (2-1), l’entraîneur parisien Mauricio Pochettino ne s’est pas étalé. Il assure, malgré les difficultés, que Paris a contrôlé la partie.

Qu’est-ce qui est le plus important aujourd’hui ? Le mental de votre équipe pour s’imposer sur le tard ou le jeu collectif médiocre en première période, et mieux en seconde ?

« Je souligne toujours le collectif, c’est un match que l’on a dominé. En première mi-temps, on a encaissé ce but, il a fallu courir après le score, mais de manière générale on a contrôlé le match. Cette victoire montre la force de l’équipe, du collectif. Il y a eu sept changements par rapport au dernier match, des joueurs qui ont peu joué étaient là, ce n’est pas facile et je suis content de ce qu’ils ont fait. C’était un match compliqué contre une belle équipe. »

Comprenez-vous la colère des Angevins qui estiment avoir été lésés par l’arbitrage ?

« Je n’ai pas encore regardé l’action. Quand j’ai fait l’interview avec Amazon, ils m’ont montré les images mais je n’ai pas pu voir s’il y avait main, pénalty ou faute. Je ne sais pas… On verra cela demain mais je peux comprendre le sentiment des Angevins et de leur coach. J’ai déjà été dans ce genre de situation où cela joue contre vous. Ce sont des faits de jeu. »

Mbappé a encore fait la différence…

« On le sait, je n’ai pas besoin de sortir des éloges à nouveau. Kylian a d’énormes qualités et répond présent à chaque fois que l’équipe a besoin de lui. »

Danilo buteur, est-ce le symbole que tout le monde peut saisir sa chance dans cet effectif ?

« C’est important que des joueurs comme Danilo, et même Ander ou Gana puissent marquer. La contribution offensive implique aussi les milieux, pas seulement les attaquants, nous avons un effectif de 35 joueurs en comptant les jeunes. Cela fait trois équipes. C’est positif d’avoir autant de joueurs à disposition, mais vu que seuls onze joueurs peuvent jouer cela peut rendre des joueurs mécontents. Ce n’est pas forcément facile à vivre, cela nécessite de la gestion. »