[11J-L1] Payet : « On avait le cul entre deux chaises »

Publié le

Le capitaine de l’OM Dimitri Payet, a regretté que le match ait été brièvement interrompu, en première période, en raison de jets de projectiles de la part de supporters marseillais. « Je voudrais remercier les supporters qui sont venus en nombre, et qui ont fait que c’était un match animé, a-t-il d’abord indiqué, avant d’ajouter : « Mais il y a eu encore des incidents alors qu’on en a parlé avant le match. Je ne mets pas tout le monde dans le même sac, mais il y en a qui n’ont pas été exemplaires. Ils savent ce qu’on risque et c’est désolant ».

Dimitri Payet a ensuite évoqué le contenu du match : « Au lieu d’appuyer et aller les chercher, on a plus calmé. Je ne saurais pas l’expliquer. On aurait dû aller de l’avant un peu plus. Mais il ne faut pas oublier qu’avec leurs trois de devant, il faut faire le travail défensif. On avait le cul entre deux chaises. Il faut se satisfaire du nul. Le PSG, ça reste le PSG, car ce soir aucune des deux équipes ne méritaient de l’emporter. Ça reste un point de pris et on continue notre marche en avant (…) Personnellement, en 1e mi-temps, j’ai été décevant, j’ai manqué de justesse. Il a manqué ce petit quelque chose pour faire basculer le match ».