[12J-L1] Le match de Presnel Kimpembe à la loupe

Publié le

Davantage mis en difficulté qu’à l’accoutumée, Presnel Kimpembe n’a pas su tirer les siens vers le haut (au même titre que ses coéquipiers) pour éviter la défaite (2-1) subie à Dijon pour le compte de la 12e journée de la Ligue 1. Retour en chiffres et vue par la presse spécialisée sur sa prestation en demi-teinte.

Statistiques

Ballons touchés : 84 (7,3% du PSG)

Passes réussies : 96% (66 sur 69)

Passe clé : 0

Tir cadré : 0% (0 sur 1)

Dribbles tentés : 100% (1 sur 1)

Dribble subi : 0

Duels aériens : 71% (5 sur 7)

Tacles tentés : 100% (2 sur 2)

Dégagements : 3

Interceptions : 2

Fautes commises : 2

Perte de balle : 0

Revue de Presse

Le Parisien (3,5) : Il a souffert dans son duel avec Cadiz, à qui il a posé un énorme tacle sanctionné d’un carton jaune (15e). Il est trop court pour intervenir sur le premier but et fait partie des plots parisiens sur le second. Sauve sur sa ligne sur une tête d’Ecuele-Manga (59e).

L’Equipe (3) : Un match bien compliqué. Des interventions à contretemps (14e), des difficultés à contenir Tavares et Baldé (28e), le premier notamment dans le jeu aérien. Bien placé (59e) pour dégager le ballon sur une tête du DFCO.

Foot Mercato (2,5) : Un carton jaune précoce (16e). L’international tricolore a été bousculé en première période. Trop exposé, Tavares en a profité pour être un point d’appui intéressant pour sa formation. Le défenseur parisien n’a pas été à la hauteur et a lui aussi coulé face aux vagues bourguignonnes.

Maxifoot (2,5) : Pourtant bien dans son match au début, l’international français a totalement plongé après un carton jaune reçu sur Cadiz. En grande difficulté dans le domaine aérien, il a été approximatif dans son positionnement et a même mis Marquinhos en difficulté avec un contrôle peu inspiré dans sa propre surface. Sur l’égalisation de Chouiar, il est bien trop laxiste au premier poteau sur le centre de Ndong… Et même par la suite, le Parisien a été en souffrance dans les duels contre Cadiz et Tavares. Une fébrilité étonnante !

90min (4) : Présent dans les duels, il n’a pas hésité à se montrer agressif devant les porteurs de balle. Il a été performant dans les airs également. Peu de sérénité, il a été parfois bousculé par la fougue des attaquants dijonnais. 

Yahoo Sport (3) : Une soirée très compliquée pour le défenseur, privé de son compère habituel. Face à une attaque en panne de confiance, le champion du monde n’a pas montré son meilleur visage, affichant des signes de nervosité, des gestes à contre-temps (dont un qui lui a valu un carton jaune), sans se montrer souverain dans la surface. Le tout, sous les huées du stade Gaston Gérard. Pour le reste, c’est une soirée à oublier.

Homme du Match (4,5) : Première mi-temps sérieuse du « Titi » parisien ce soir qui était parti pour confirmer ses bonnes performances du moment. A partir du premier but dijonnais, où il n’est pas exempt de tout reproches d’ailleurs, il a clairement baissé son niveau de jeu.