[15J-D1F] ASJ Soyaux (7) – PSG (2) 0-3 (0-3)

Publié le

Quatre matches, trente et un buts en 2020. Avant la rencontre face à Soyaux, les statistiques parisiennes étaient affolantes avec près de huit buts inscrits par match… Et si les joueuses d’Olivier Echouafni n’ont pas conservé ces chiffres face aux Soljadiciennes, la faute en grande partie à une excellente Romane Munich dans les buts locaux, elles ont tout de même enchaîné une sixième victoire de rang, toutes compétitions confondues, sous les yeux de Corinne Diacre, la sélectionneuse de l’équipe de France, qui avait fait le déplacement en Charente.

Même si la gardienne a commis une erreur de relance sur le troisième but du PSG, la joueuse de 25 ans a longtemps repoussé les assauts des joueuses de la capitale, mettant en échec à plusieurs reprises les attaquantes parisiennes. Mais les joueuses de Sébastien Joseph ont commis deux erreurs fatales en fin de première mi-temps, que n’ont pas manqué de concrétiser Grace Geyoro (41’) et Marie-Antoinette Katoto (42’).

Paris se contente ensuite de gérer

« On a gâché notre première période sur ces cinq dernières minutes en donnant des buts cadeaux à l’adversaire. On se rend le match compliqué voire impossible. C’est regrettable car ce n’est pas la première fois que ça arrive. À la mi-temps, on s’est dit qu’il fallait qu’on reste solides et qu’on ne prenne pas une valise. Mais aussi d’essayer de jouer les opportunités qu’on pourrait avoir », a expliqué, le coach de Soyaux, au micro de Canal +.

Et Paris, fort de ses trois buts d’avance, s’est ensuite contenté de gérer les quarante-cinq minutes suivantes pour s’offrir un nouveau succès qui lui permet de rester au contact de l’Olympique Lyonnais et de maintenir, pour le moment, Bordeaux à distance.

Eve Périsset, la défenseure parisienne était lucide au coup de sifflet final : « C’était un match difficile dans des conditions compliquées. On n’a pas fait notre meilleur match, mais le plus important aujourd’hui c’est la victoire. On va essayer de retrouver l’efficacité pour le prochain match et continuer sur notre bonne lancée de 2020. On sait qu’on peut faire beaucoup mieux dans le contenu, et on va tenter de corriger les erreurs commises aujourd’hui pour ne pas les reproduire lors des prochaines rencontres. »

L’ancienne Parisienne Hawa Cissoko était pour sa part déçue par cette défaite concédée à domicile : « Le résultat est très frustrant. On a raté notre première mi-temps. On avait réussi à se créer des occasions, à aller dans leur moitié de terrain, mais on n’a pas su gérer la pression dans leurs vingt derniers mètres. Puis on leur donne les buts… On ne va retenir que la deuxième mi-temps parce qu’on n’a réussi à ne pas en encaisser. Mais c’est dommage de finir sur un 3-0. »

Joyeuses retrouvailles entre Titis Girls

SOYAUX-PSG 0-3 (0-3)

Affluence : 642 spectateurs

Arbitre : Mme Coppola

Buts : Nadim (8’), Geyoro (41’), Katoto (42’).

Avertissement : Néant

Soyaux : Munich – Cissoko, M’Bassidje, Rougé, Boudaud – Tandia (c) (Pingeon 74’) – Canon (Bourgouin 60′), Da Costa (Lahmari 46′), Clérac, Dumont – Cambot. Coach : Sébastien Joseph. Non utilisées : Moinet (g), Collin, Cazeau, Magnier.

PSG : Endler – Périsset, Paredes (c), Dudek, MorroniGeyoro, Formiga – Diani, Nadim (Khelifi 74’), Baltimore (Saevik 80’) – Katoto. Coach : Olivier Echouafni. Non utilisées : Kiedrzynek (g), Glas, Cook, Luana, Boussaha.

Les autres résultats

Classement

Prochaine journée