[14J-L1] Elsner : « On va avoir mal au crâne après cette rencontre »

Publié le

Frustré par les occasions laissées en chemin contre le PSG ce dimanche (0-2), l’entraîneur du Havre Luka Elsner espère que ses joueurs vont s’inquiéter de leur inefficacité, qui pénalise actuellement fortement le club normand.

Les Havrais ne voulaient pas quitter ce match avec des regrets mais ils en avaient, forcément, après la défaite à domicile face au PSG ce dimanche (0-2),. « La porte ne pouvait pas être plus ouverte pour battre le PSG », déplorait Gautier Lloris. Comment prétendre le contraire ? Une supériorité numérique à partir de la 10e minute, beaucoup d’occasions, et des grosses. Mais le même problème demeure. Sur leurs huit derniers matches, les joueurs de Luka Elsner (41 ans) n’ont marqué qu’à Toulouse (2-1, le 5 novembre).

Et ce bilan chiffré agace bien sûr le technicien. « On va avoir un peu mal au crâne de ne pas avoir su profiter d’un scénario favorable que nous avions créé avec une top entame de match, a constaté le Slovène. La frustration va prédominer. Notre inefficacité commence à être un peu inquiétante, forcément, et j’aimerais que les garçons s’en inquiètent. » Hier, les Havrais ont même tiré 22 fois, un record face au PSG cette saison en L1. En vain.

« On attend de nos joueurs offensifs un sens des responsabilités important, a affirmé Elsner. Il y avait une justesse à apporter en seconde période et des situations très ouvertes. C’est dommage de gâcher ça. J’espère que nos garçons vont en souffrir. Ce côté tueur, on en manque. » Josué Casimir a raté l’égalisation en croisant trop son tir face au but (42e), Mohamed Bayo aurait dû mieux enrouler sa frappe (58e), Nabil Alioui a buté par deux fois sur Tenas (78e). Car le gardien espagnol a brillé, quand les Havrais n’ont pas manqué le cadre.

« Dans ma causerie, il était clairement affirmé que nous aurions besoin de marquer. Et si nous avions marqué, je pense que nous aurions fini ce match avec au moins un point », affirmait Elsner hier. Le scénario aurait même pu être tout autre si Lloris, dans une position parfaite, avait marqué dès la 7e minute et devancé l’ouverture du score de Kylian Mbappé (23e). « Il ne faut pas blâmer que nos attaquants, constatait le défenseur. Moi j’ai une occasion superbe en tout début de partie. Bien sûr que ça trotte dans les têtes. Il va falloir régler le problème tout de suite à Strasbourg (dimanche). » Car pour l’instant, ce mal empêche le HAC d’avancer pleinement vers son objectif maintien.

Powered by Live Score & Live Score App