[14J-L1] Record de passes échangées entre Messi et Neymar face à Nantes

Publié le

Une longue attente (19 tirs, dont 7 cadrés) et une délivrance pour lui et le Paris SG : Lionel Messi a inscrit son premier but en Ligue 1 Uber Eats et sorti les Parisiens, réduits à dix, d’un mauvais pas face à Nantes (3-1) samedi au Parc des Princes. « Messi ! Messi ! Merci Paris ! ». Le Parc des Princes a pu fêter le premier but de leur recrue star en championnat, également à l’origine du deuxième but de son équipe face aux Canaris. Après celui, superbe, inscrit en Ligue des champions face à Manchester City le 28 septembre, l’Argentin a ouvert son compteur d’une frappe tout aussi limpide. Blessé et absent à Leipzig et Bordeaux, Messi a donc superbement signé son retour en Ligue 1 Uber Eats.

Contre les Nantais d’Antoine Kombouaré, Leo Messi a été omniprésent avec 114 ballons touchés, soit le plus grand total des acteurs présents sur la pelouse. Dans cette lignée, l’Argentin a également cadré 4 de ses 6 tentatives, tout en délivrant 3 dernières passes avant un tir et réussissant 89% de ses 87 passes tentées. Intenable, le n°30 parisien a également provoqué 5 fautes adverses. Que des tops performances sur ce match.

Alors que les Nantais sont revenus à hauteur grâce à Kolo Muani (1-1), déjà buteur au Parc la saison passée, Paris a pu compter sur Messi pour renverser la rencontre. L’Argentin a d’abord été buteur par procuration : sa passe destinée à Juan Bernat a été déviée dans ses propres filets par Dennis Appiah (2-1). Mais la Pulga s’est ensuite offert son but, et quel but ! Après avoir effacé Andrei Girotto d’un crochet à la suite d’un décalage de Mbappé, il a enroulé une magnifique frappe du gauche, laissant Albon Lafont impuissant (3-1, 87e). Si Paris s’est fait peur, Messi a rassuré tout le monde avant le rendez-vous crucial contre Manchester City en Ligue des champions mercredi. 

Pour une fois réuni, le trio « Messi-Neymar-Mbappé » a offert quelques actions prometteuses, aidé par le retour de Marco Verratti et Leandro Paredes, qui ont donné plus de latitude aux trois de devant. Pour preuve, Messi et Neymar ont signé un record de passes entre deux attaquants sur une même rencontre depuis qu’Opta analyse ces données (2006/2007), avec 39 passes échangées.