[16F-CDF Fém.] Dijon FCO (D1) – PSG 0-0 (4-5 tab)

Publié le

Le Paris SG a frôlé la correctionnelle pour son entrée en lice en Coupe de France féminine, s’imposant aux tirs au but à Dijon (0-0, 5-4 t.a.b.) pour atteindre les 8es de finale, lors d’une rencontre marquée par le retour d’Aminata Diallo.

La milieu du PSG est entrée en jeu en seconde période, une première depuis l’affaire à laquelle elle a été mêlée avec sa partenaire Kheira Hamraoui.

Les deux milieux de terrain n’avaient pas repris la compétition depuis la violente agression dont a été victime Hamraoui début novembre, une affaire non résolue pour laquelle Diallo a été entendue en garde à vue, avant d’être relâchée sans aucune charge retenue contre elle. Hamraoui n’a pas été convoquée pour ce match.

Une qualification sur le fil

Sur la pelouse, contre une équipe dijonnaise seulement 8e de D1, les Parisiennes ont peiné et s’en sont remises aux tirs au but pour valider leur qualification.

DIJON – PSG 0-0 (4-5 TaB)

Terrain : Dijon (Stade des Poussots)

Affluence : 219 spectateurs

Arbitres : Clémence Gonçalves assistée de Jennifer Maubacq et Solenne Bartnik

Avertissements : Lichtfus 81′ ; Katoto 41′

Tirs au but : Declercq (1-0), Dudek (1-1), Fercocq (2-1), Baltimore (2-2), Lavaud (3-2), Karchaoui (3-3), Dear (4-3), Katoto (4-4), Cuynet (non cadré), Bachmann (4-5)

Dijon
Lichtfus – Goetsch, Fercocq, Cuynet, Carage (c), Girardot – Stéphen, Declercq – Tarrieu (Barbance 79′), Dear, Sunday (Lavaud 68′)
Banc : Durand (G), Salaün, Soleilhet
Blessées : Oparanozie, Tyryshkina, Barrier

PSG
Votíkóva – Lawrence, Dudek, De Almeida, Karchaoui – Khélifi (Bachmann 69′), Geyoro (c), Fazer (Diallo 78′) – Huitema, Katoto, Baltimore.
Banc : Voll (G), Bizet, Ilestedt
17e : Folquet
Absentes : Hamraoui, Labbé, Diani
Blessées ou convalescentes : Picaud, Luana

Elles rejoignent leurs rivales de Lyon au tour suivant, celles-ci s’étant largement imposées samedi à Bordeaux (4-0). Tenantes du titre, les Lyonnaises ont profité d’une vague d’absences due aux blessures et au Covid-19 dans les rangs girondins.

Les équipes de D1 féminine, qui faisaient leur entrée en lice dans la compétition à l’occasion de ce tour, n’ont pas flanché face aux équipes de divisions inférieures, sauf Guingamp, éliminé par Nantes (D2, 2-1).

Le dernier 16e de finale, entre Issy (D1) et Lille (D2), est programmé mercredi (14h30).

Les résultats des 16es

Grand Calais Pascal (R1) – Saint-Vit (R1) 3-0

Lorient (R1) – Paris FC (D1) 0-9

Nantes (D2) – Guingamp (D1) 2-1

Dijon (D1) – Paris SG (D1) 0-0 (4 TAB 5)

Strasbourg (D2) – Brest (D2) 1-1 (6 TAB 5)

Saint-Malo (D2) – Le Havre (D2) 1-1 (3 TAB 4)

Lens (D2) – Reims (D1) 1-3

Monaco (R1) – Colomiers (R2) 3-1

Saint-Etienne (D1) – Montpellier (D1) 2-7

Grenoble (D2) – Rodez (D2) 0-0 (2 TAB 3)

Nice (D2) – Fleury (D1) 0-3

Bordeaux (D1) – Lyon (D1) 0-4

Albi (D2) – Le Puy (D2) 2-0

Yzeure (D2) – Toulouse (R1) 1-1 (5 TAB 4)

Soyaux (D1) – Orléans (D2) 2-1

  • Reste à jouer le 12 janvier (14h30)

Issy (D1) – Lille (D2)