[16F-CDF] Stade Brestois-PSG 0-3 (0-2)

Publié le

Sans forcer, le Paris Saint-Germain s’est logiquement imposé à Brest (0-3), ce samedi, lors des 16es de finale de la Coupe de France.

D’entrée dominateurs, les Parisiens faisaient très rapidement la différence. Grâce à un excellent pressing de Verratti dans les pieds de Fadiga, Mbappé remontait tout le camp adverse pour envoyer une superbe frappe du pied gauche dans la lucarne de Cibois (0-1, 9e). Malgré ce but encaissé, Brest ne trahissait pas ses idéaux et relançait proprement de derrière. Mais face au bon travail collectif parisien, le ballon était rapidement perdu et ne passait que trop rarement la ligne médiane.

Peu gênés, les Franciliens n’avaient aucun mal à progresser en faisant bien circuler le ballon. A l’image de Verratti, très disponible, qui n’hésitait pas à dérocher et à apporter le surnombre pour acculer le bloc breton. L’Italien offrait d’ailleurs un véritable caviar à Mbappé, qui butait sur le poteau sur sa frappe croisée du pied gauche. Avant la pause, Sarabia parvenait toutefois à doubler la mise d’un plat du pied parfait après un superbe travail de Draxler (0-2, 43e).

Au retour des vestiaires, la partie s’emballait. Après une énorme accélération, Mbappé perdait son duel avec Cibois alors que Paredes était tout proche d’inscrire un superbe but d’une belle reprise de volée. Du côté de Brest, Philippoteaux pensait trouver la faille, mais Danilo s’interposait, alors que Fadiga obligeait Rico à réaliser deux belles parades. Le gardien espagnol gagnait dans la foulée un nouveau duel avec Faivre suite à une très mauvaise relance au préalable.

Moins consistants en seconde période, les Parisiens finissaient par se mettre définitivement à l’abri à l’approche du dernier quart d’heure. Sur un service de Di Maria, Verratti réalisait un incroyable enchaînement pour servir Mbappé, qui marquait de la poitrine (0-3, 73e). En fin de partie, Rafihna pensait également y aller de son but mais Cibois intervenait pour stopper l’hémorragie. Une victoire nette et sans bavure pour un PSG qui attend de pied ferme le FC Barcelone.