[21L-L1] Der Zakarian : « Quand on a les opportunités contre Paris, il faut les réaliser »

Publié le

Le calendrier chargé du début d’année pour le Stade Brestois va se poursuivre ce samedi (21 h) avec un déplacement sur la pelouse du PSG de Kylian Mbappé. Pour cette rencontre, le groupe sera quasiment au complet, hormis l’absence de Romain Del Castillo (adducteurs) et Sébastien Cibois (tendon d’Achille). Du côté des cas positifs au Covid-19, Michel Der Zakarian n’a pas souhaité communiquer alors qu’il l’avait fait avant le match contre Nice. « Le docteur a décidé qu’on ne communiquerait pas là-dessus. On s’est fait tester ce matin, et ce serait fait encore demain matin, on ne dit pas si on a des cas », déclare le coach. Cela annonce peut-être des cas positifs ? L’annonce du groupe permettra de le prouver ou non.

Le PSG, un ogre sans défauts

Le club de la capitale domine outrageusement le classement de la Ligue 1 depuis la 3e journée. Pour l’entraîneur brestois, il n’existe « pas de défauts parisiens. Ils sont au-dessus de tout le monde, rétorque-t-il. Ils ont des grands joueurs. Ils sont critiqués par moments mais parce qu’ils ne font pas ce qu’il faut mais ils ont des joueurs de talent. Ils sont capables de gagner contre n’importe qui facilement dans notre championnat. »

L’équipe entraînée par Mauricio Pochettino reste sur une seule victoire sur ses cinq derniers matches en championnat et ne semble pas aussi sereine qu’à l’accoutumée. D’autant plus que le Parc des Princes sonnera creux en raison de la jauge à 5 000 spectateurs mais « quoi qu’il arrive, c’est compliqué contre eux, a soufflé l’entraîneur du Stade Brestois. On sait qu’il faut s’attendre à courir derrière le ballon. »

Mais il existe des motifs d’espoir en voyant les performances des derniers adversaires du PSG. « Lyon a bien défendu contre eux la semaine dernière, et ils ont bien contré (1-1). Ils auraient pu mener 2-0 mais ils ne l’ont pas fait et ils se sont fait rattraper. Pour Lorient, c’était pareil avant la trêve (1-1). Quand on a les opportunités contre Paris, il faut les réaliser. Si on ne score pas, derrière, ils se rattrapent », observe « MDZ ».

Steve Mounié en difficulté ?

Le buteur du Stade Brestois, Steve Mounié, n’a plus fait trembler les filets en championnat depuis le match contre Lens (4-0). Même s’il a été buteur contre Bordeaux en Coupe de France au début de l’année civile (3-0), il traverse actuellement une passe difficile. Son influence dans le jeu brestois se cantonne aux duels aériens.

« À lui (Mounié) de se ressourcer pour être plus performant. Quand nos attaquants ne marquent plus, c’est compliqué, car ce sont eux qui nous ont marqué la majorité de nos buts depuis le début de saison. Aujourd’hui, il y a une petite panne sur les deux derniers matches de championnat à domicile. À nous de retrouver cette efficacité, cette justesse et insouciance », convient l’entraîneur du SB29.

« On travaille » sur le mercato

Le Stade Brestois s’intéresse de très près à l’attaquant uruguayen de l’Inter Milan, Martin Satriano (20 ans), dont le prêt devrait être officialisé en fin de semaine. Mais l’entraîneur brestois n’a pas voulu argumenter sur la rumeur. « On travaille sur le mercato, vous verrez, je ne vais pas communiquer aujourd’hui alors que rien n’est fait. »