[26J-L1] Kovac : « Il faut rester unis et surperformer pour ramener quelque chose du Parc des Princes »

Publié le

La dixième rencontre de l’année civile de l’AS Monaco est déjà là. Après leur match nul lors de la dernière journée de Ligue 1 face aux Lorientais (2-2), les Rouge et Blanc retrouvent le championnat dès ce dimanche. Les coéquipiers de Wissam Ben Yedder, auteur d’un doublé contre les Merlus, se déplaceront ainsi du côté du Parc des Princes pour y affronter le Paris Saint-Germain à 21h, ce dimanche. Avant ce nouveau rendez-vous crucial pour les hommes de Niko Kovac, qui pourrait prolonger la série d’invincibilité du club, le technicien monégasque s’est exprimé devant les médias. Extraits.

Avez-vous vu le match du PSG face au FC Barcelone ce mardi ? 

« Pour être honnête, j’ai regardé le match et j’étais très content que Paris fasse une prestation pareille. Ils ont réalisé une rencontre de qualité. Nous savons que le club est en train de monter en puissance, on s’attend à un match très difficile. On ne va pas à Paris sans jouer notre chance, on veut faire du mieux possible. »

Il faudra pour cela rééditer la performance du match aller.

« Lors du match au Stade Louis-II, on était menés de deux buts à la pause, alors que deux autres buts ont été annulés pour hors jeu. Sans ça, c’était impossible de revenir au tableau d’affichage. Notre première mi-temps n’était pas bonne, ce n’était pas facile face à un tel adversaire. On a eu des opportunités de revenir ensuite. On devra être focus dès les premières minutes, et réduire leurs possibilités d’attaquer d’entrée de jeu. On peut ramener un point de ce déplacement, ou peut être plus. »

La domination du PSG est moins importante cette année. Pensez vous que c’est la faute à Paris qui est moins performant en championnat, ou que c’est grâce aux bonnes séries de Lille et de Lyon ?

« Je pense que les deux participent à cela. Lille et Lyon et même l’AS Monaco performent plus que les saisons précédentes. Paris perd un peu plus de points que d’habitude. Il y a donc un mix des deux, le championnat est plus serré en tête. Nous savons que c’est la meilleure équipe du championnat, avec les meilleurs joueurs. La fin de la saison approche, leur motivation croît afin de bien terminer et obtenir ce titre de champion. On s’attend à ce qu’ils finissent la saison en boulet de canon. Le niveau de jeu face à une telle équipe va être très élevé. Les meilleures équipes dans les cinq grands championnats ont tendance à très bien finir la saison. Cette victoire peut donc être un facteur positif pour la suite, en espérant que cela ne prenne pas effet dès dimanche face à nous. »

Ce résultat face au Barça peut-il être un surplus de motivation pour les Parisiens en Ligue 1 ? Ou à l’inverse amener de la décompression dans l’effectif…

« C’est difficile de répondre, je ne suis pas leur coach. Cette victoire peut les relaxer ou leur donner encore plus de motivation. Les meilleures équipes dans les cinq grands championnats ont tendance à très bien finir la saison. Cette victoire peut donc être un facteur positif pour la suite, en espérant que cela ne prenne pas effet dès dimanche face à nous. Il faudra performer à notre manière pour les surprendre. On peut ramener quelque chose de ce déplacement. »

Vous attendez-vous à un match à buts, avec deux très bonnes attaques ?

« Nous savons que Paris est une équipe de classe mondiale. Kylian Mbappé est très en forme, on doit essayer de l’arrêter mais pas de manière individuelle. Tout ne dépend pas d’un seul joueur, nous devons nous entraider et être à la hauteur tactiquement. Je retiens le fait que nous sommes la deuxième meilleure attaque du championnat, nous avons des arguments à faire valoir. Il faut rester unis et surperformer pour ramener quelque chose du Parc des Princes. On croit en nos qualités, on doit juste être très attentifs derrière. Nos ambitions et nos possibilités de points grandiront au fil des minutes si nous sommes concentrés dès le coup de sifflet. »

Ce match pourrait-il changer la dimension de l’AS Monaco en cas de bonne performance?

« On va à Paris pour montrer le meilleur de nous-même, la pression est sur leurs épaules. Ils veulent être champions, nous, nous voulons distancer le sixième. La quatrième et la cinquième place ne sont pas encore figées. Tout est clair pour nous, on a  une bonne opportunité de montrer ce dont nous sommes capables. Il reste encore beaucoup de matchs. »

Vous ne jouez pas de Coupe d’Europe cette saison. Cette rencontre peut  montrer le niveau de jeu de votre équipe face à un adversaire comme Paris ?

« Oui, c’est une belle opportunité. Je me rappelle du match aller, c’était l’un des seuls matchs ce vendredi soir là. Tout le monde regardait cette rencontre. J’ai eu beaucoup de retours sur ce match, notamment d’Allemagne. C’est nécessaire de developper les jeunes joueurs, cela passe par des matchs comme celui-là. Les matchs de Ligue 1 ne sont pas faciles, d’autant plus face à une équipe de ce calibre. Il faudra élever notre niveau de jeu. C’est un très beau match qui arrive. On pourra mesurer nos qualités face à une équipe de ce standing. On devra montrer le meilleur de nous-même encore une fois, et être compétitifs. Willem est toujours blessé au pied, quand à Gelson, il ne sera pas disponible au Parc des Princes. Ce matin, nous avions 21 joueurs et 3 gardiens à l’entraînement. Cela prouve la bonne santé du groupe et le travail effectué par le staff médical. »

Pensez vous que nous sommes à une passation de pouvoir entre les duos Messi-Ronaldo et Mbappé-Haaland ?

« Ils représentent le futur c’est sûr. Mais Lionel Messi et Cristiano Ronaldo sont encore là, ils sont le présent. Ce sont des joueurs exceptionnels. Je suis d’accord que la future génération est bien représentée, c’est magnifique de les voir jouer. D’ici deux ou trois ans, ils seront les prochaines étoiles du football mondial. Le football moderne ne cesse de progresser, ce sont sûrement les deux stars de demain. »

Pour finir, quels seront les absents face à Paris ?

« Willem est toujours blessé au pied, quant à Gelson, il ne sera pas disponible au Parc des Princes. Ce matin, nous avions 21 joueurs ainsi que trois gardiens à l’entraînement. Cela prouve la bonne santé du groupe et le travail effectué par le staff médical. »