[26J-L1] Le match de Presnel Kimpembe à la loupe

Publié le

En l’emportant contre Bordeaux (4-3), le PSG a porté à quatorze matches sa série d’invincibilité en L1… Cependant, les médias ont surtout mis en avant les carences défensives de l’équipe. En effet, les Parisiens possèdent la 18e défense de L1 en 2020, avec 14 buts encaissés en seulement 8 rencontres.

Lire aussi – [News-Pros] La défense du PSG a déjà encaissé 18 buts depuis le début de l’année 2020

Notre protégé, Presnel Kimpembe, n’échappe malheureusement pas aux critiques, lui qui a malgré tout réalisé 99% de bonnes passes face à Bordeaux.

Prestation analysée en chiffres et notes attribuées par la presse spécialisée, avant d’affronter Dijon samedi prochain.

Statistiques

Ballons touchés : 94 (8,4% du PSG)

Passes réussies : 99% (76 sur 77)

Passe clé : 0

Tir cadré : 0% (0 sur 1)

Dribble tenté : 67% (2 sur 3)

Dribble subi : 0

Duels aériens : 33% (1 sur 3)

Tacle tenté : 100% (5 sur 5)

Dégagements : 4

Interceptions : 3

Faute commise : 1

Perte de balle : 0

Revue de Presse

Le Parisien (6) : Plutôt solide, le champion du monde français a impulsé les relances vers l’avant et affiché une attitude conquérante.

L’Equipe (5) : Aucun commentaire.

France Football (5) : Aucun commentaire.

Foot Mercato (4) : Le défenseur français s’est montré costaud dans les duels dans le premier acte, où il n’a pas hésité à utiliser ses capacités physiques pour s’imposer. Le champion du monde fut plus en difficulté au retour des vestiaires, où il n’a pas affiché une grande sérénité dans ses interventions. Averti à la 86e.

SoFoot (6) : Quand il ne fait pas n’importe quoi, on jurerait que c’est un défenseur très correct.

Maxifoot (4) : Le défenseur central a eu du mal ce soir. Souvent déstabilisé par Hwang et De Préville, il a manqué de discernement sur certaines situations. Pas vraiment rassurant dans l’ensemble.

Onze Mondial (6) : Après la défaite de Dortmund, Kimpembe devait répondre présent ce soir, ce qu’il a fait, en se montrant présent physiquement et surtout en ne tentant pas l’impossible sur ses relances et interventions. Il s’est contenté d’être efficace, quitte à ne pas être élégant, ce qui est parfois nécessaire.

Homme du Match (5,5) : Rassurant en comparaison avec ses dernières prestations, il a été costaud dans l’axe obligeant les bordelais à chercher d’autres solutions latérales, mais a tout de même du faire plusieurs fautes sur un De Préville très pressant.