[27J-L1] Bastien justifie l’expulsion de Beraldo

Publié le

Vainqueur à Marseille (0-2) ce dimanche en Ligue 1, le Paris Saint-Germain a pourtant été réduit à 10 après l’expulsion de Lucas Beraldo dès la 40e minute. Une décision contestée puisque le défenseur central brésilien se situait très loin du but au moment de commettre la faute sur Pierre-Emerick Aubameyang. L’arbitre Benoît Bastien, qui a revu les images de la VAR, s’est donc justifié après la rencontre.

« Après visionnage des images, pour moi c’est une évidence que cette faute doit être sanctionnée d’un anéantissement d’une occasion nette de but, a expliqué l’officiel sur Prime Video. C’est une évidence dans le sens où le critère numéro 1, c’est la position des défenseurs en capacité d’intervenir. Au moment de la faute, la dynamique de l’action vers la profondeur, la capacité du joueur offensif à pouvoir continuer l’action, maîtriser le ballon, et l’absence de défenseurs en capacité d’intervenir, à mon sens, sont les critères qui permettent, malgré la distance, de dire qu’une occasion nette de but a été stoppée par l’intervention illicite de monsieur Beraldo. »

OM - PSG. « C'est évident que c'est rouge » : les justifications très  assurées de - Saint-Lô.maville.com

« Avec la vitesse et l’orientation, s’il n’y a pas cette faute sur Aubameyang, il y a une occasion claire de but. On voit qu’au moment de la faute, le défenseur (Danilo, ndlr) est encore sur la ligne médiane de l’autre côté du rond central. Pour moi, la distance m’amène à la conclusion qu’il n’était pas en capacité d’intervenir », a conclu Benoît Bastien.

Powered by Live Score & Live Score App