[27J-L1] Le PSG a aligné un onze-type 100% étranger pour la 4e fois de son histoire

Publié le

Face à l’OGC Nice, le Paris Saint-Germain a présenté un onze-type 100% étranger lors de la 27e journée de Ligue 1 Uber Eats. Et ce pour la 4e fois de son histoire.

Depuis 2003, dix équipes ont aligné onze titulaires de nationalités sportives étrangères en Ligue 1 Uber Eats. Le dernier en date étant le Paris SG face à l’OGC Nice, samedi (1-0), avec un 11-type composé de neuf nationalités différentes sans aucun français (Brésiliens et Argentins X2, Espagne, Italie, Portugal, Pays-Bas, Allemagne, Sénégal et Costa Rica), du fait notamment de l’absence pour suspension de Kylian Mbappé. Et ce pour la 4e fois de son histoire en Ligue 1 Uber Eats, après le 22 septembre 2019 (1-0 contre Lyon), le 31 août 2014 (5-0 contre St Etienne) et le 1er décembre 2013 (4-0 contre Lyon).

Les 3 précédents 11-type étrangers du PSG en Ligue 1 Uber Eats :

22 septembre 2019 : OL-PSG (0-1)
Navas (COS) – Meunier (BEL), T.Silva (BRE), Diallo (SEN), Bernat (ESP) – Marquinhos (BRE), Gueye (SEN), Herrera (ESP) – Di Maria (ARG), Choupo-Moting (CAM), Neymar (BRE)

31 août 2014 : PSG-ASSE (5-0)
Sirigu (ITA) – van der Wiel (P-B), Marquinhos (BRE), D.Luiz (BRE), Maxwell (BRE) – Verratti (ITA), T.Motta (ITA), Pastore (ARG) – L.Moura (BRE), Cavani (URU), Ibrahimovic (SUE)

1er décembre 2013 : PSG-OL (4-0)
Sirigu (ITA) – van der Wiel (P-B), Alex (BRE), T.Silva (BRE), Maxwell (BRE) – Verratti (ITA), T.Motta (ITA), Pastore (ARG) – L.Moura (BRE), Cavani (URU), Ibrahimovic (SUE)

OM, Monaco et Reims aussi

Trois autres clubs en ont fait autant par le passé : à savoir l’OM, l’AS Monaco à trois reprises et le Stade de Reims, deux fois. La dernière date de quelques mois, le 1er décembre lors de la victoire à l’OL (1-2) avec au coup d’envoi deux Belges (Faes et Foket), un Malien (Touré), un Serbe (Rajkovic), un Tunisien (Abdelhamid), un Guadeloupéen (Gravillon), un Algérien (Kebbal), un Ivoirien (Konan), un Kosovar (Berisha), un Guinéen (Cassama) et un Sénégalais (Lopy).

Avant les Rémois, les joueurs du Rocher ont aligné trois fois des titulaires étrangers entre février 2016 et novembre 2017, contre Bastia (2 février 2016, 2-0), Nice quatre jours plus tard (1-0), et Amiens (17 novembre 2017). Leonardo Jardim avait aligné face aux Corses et lors du derby le même onze avec quatre Portugais (R.Carvalho, Moutinho, Coentrão, B.Silva), trois Brésiliens (Wallace, Fabinho et Love), deux Croates (Subasic, Pasalic), un Italien (Raggi), un Marocain (Dirar).

En août 2003, Alain Perrin en avait fait de même à la tête de l’OM contre l’AJ Auxerre (1-0), deux Ivoiriens (Drogba et Méïté), deux Sénégalais (Beye et N’Diaye), un Croate (Runje), un Belge (van Buyten), un Suisse (Celestini), un Tchèque (Vachousek), un Russe (Sytchev), un Egyptien (Mido) et un Algérien (Hemdani).

Omniprésent dans cette catégorie, le PSG figure aussi en bonne place parmi les formations ayant aligné le plus d’étrangers d’une même nationalité en Ligue 1 Uber Eats depuis 1996/97, avec quatre présences sur les 14 équipes à cinq éléments.

Alors que le FC Metz détient le record avec six Sénégalais au coup d’envoi le 15 août 2007 face à l’AS Monaco (2-0), avec P.Diop, C.Gueye, D.Djiba, M. N’Diaye, P.Cissé et B.Gueye, les Parisiens ont eux débuté avec 5 Brésiliens (Marquinhos, T.Silva, D.Luiz, Maxwell, L.Moura) à quatre reprises entre janvier 2015 et avril 2016.

En revanche, c’est le FC Nantes qui a été le dernier club à aligner cinq Brésiliens en même temps, en mars 2019 (Fabio, D.Carlos, Girotto, Boschilia et Lucas Lima).

Les onze-types 100% français

Des Canaris qui à l’inverse font partie des derniers à avoir compté une équipe type à 11 Français (novembre et décembre 2003 : Landreau, Gillet, Delhommeau, Armand, Da Rocha, Berson, Savinaud, Toulalan, Ziani, Glombard).

Une spécificité qui n’a plus été observée en Ligue 1 Uber Eats depuis 18 ans (février 2004), avec un onze niçois 100% français (Grégorini, Scotto, Pamarot, Cobos, Abardonado, Varrault, Bigné, Pitau, Echouafni, Laslandes et Meslin), aligné par le plus français des Allemands, Gernot Rohr.

Même ici, le club de la capitale est historiquement présent avec 11 Français titularisés face à l’AS Saint-Etienne  le 13 janvier 2001 (Létizi, Algérino, Rabesandratana, Distin, Paisley, Ducrocq, Déhu, Luccin, Cissé, Anelka et Robert), avec également Luis Fernandez sur le banc.