[28J-L1] Galtier : « On ne peut pas incriminer l’investissement de mes joueurs »

Publié le

Malgré la défaite subie ce dimanche par ses hommes face à Rennes (0-2), la quatrième en Ligue 1 en 2023, Christophe Galtier, l’entraîneur du PSG, a tenu à dédramatiser la situation.

Avez-vous fait un mauvais match ? Et êtes-vous contrarié par ce revers (0-2 contre Rennes) ?

« Les défaites nous contrarient toujours. Après, chacun a sa lecture de la rencontre. Vous avez la vôtre et moi la mienne. On a concédé des situations et notamment la grosse en fin de première période. On en prend un deuxième sur une perte de balle à l’intérieur du jeu à la 48e minute. Là, c’était devenu compliqué, surtout face à une bonne équipe comme Rennes. On a quand même eu des situations favorables. Mandanda a fait des arrêts, encore deux ou trois en seconde. Mais dans le contexte actuel, avec autant d’absences, même si ce n’est pas une excuse, on savait qu’on aurait des flottements défensifs. J’espérais au moins un but en seconde période pour redonner un élan à l’équipe. »

Vos supporters ont été présents jusqu’à la fin alors que certains joueurs ont donné l’impression de ne pas être à fond…

« Si, mes joueurs ont tout donné. Ils ont donné ce qu’ils avaient, à la fois dans les jambes et sur un plan athlétique, par rapport au match. Vous avez la sensation que les joueurs n’ont peut-être pas tout donné. Mettez-vous à la place des joueurs qui préparent un match, qui voient huit joueurs absents et qui rentrent dans le vestiaire avec des jeunes du centre de formation qu’ils ont dû voir une ou deux fois à l’entraînement. On savait qu’on allait avoir un match difficile. Les organismes sont quand même très fatigués. Sur l’entame de match, il y a eu quelques erreurs techniques, on avait inexpérimentée avec pas beaucoup d’automatismes. Malgré cela, nous nous sommes créés de belles situations en première période. Est-ce que c’est suffisant ? C’est à vous de juger. On ne peut pas incriminer mes joueurs sur le fait qu’ils n’étaient pas investis. Ce n’est pas vrai. On peut comprendre que quand vous êtes menés 2-0 face à Rennes, que n’avez pas beaucoup d’autres options et qu’il manque beaucoup de joueurs, il peut y avoir un peu de résignation. »

Comment allez-vous gérer la trêve internationale ?

« Pour travailler, on sera quatre à l’entraînement. Il y a beaucoup de joueurs qui partent en sélection et beaucoup qui sont blessés et qui ne seront pas disponibles pour le travail collectif lors de la première semaine. On va déjà faire en sorte de pouvoir récupérer les joueurs absents. Je pense à Achraf Hakimi, Marquinhos, Sergio Ramos, Carlos Soler… J’espère qu’on pourra avoir un effectif plus conséquent. En croisant les doigts pour que nos joueurs qui partent en sélection reviennent en forme sur un plan physique pour relancer ce qui sera un sprint. La première chose, je le répète, c’est de retrouver un effectif conséquent, avec des spécialistes au poste. Il a fallu bricoler tout au long de la semaine. Il faut se régénérer et retrouver un allant. Il reviendra automatiquement avec le retour de certains cadres dans l’équipe. »

Cette défaite peut-elle être néfaste pour votre avenir ?

« Je suis venu dans ce projet pour deux ans, on spécule sur mon avenir. Ma seule obsession, c’est d’être champion. Ce match va peut-être occasionner une réflexion de ma direction mais il faut remettre les choses dans le contexte. Ce match ne doit pas tout remettre en cause. Il n’y a pas d’excuses mais il y a des raisons. Il reste dix matches, on est devant en L1. J’espère que les joueurs qui vont partir en sélection reviendront sans trop de soucis et que l’on récupérera ceux qui ne sont pas loin de revenir dans le groupe. »

Powered by Live Score & Live Score App