[2J-UWCL] Ollé-Nicolle : « Le groupe est solide et collectivement nous sommes forts »

Publié le

L’entraîneur du PSG Didier Ollé-Nicolle a répondu aux questions en conférence de presse, après la victoire 5-0 face à Kharkiv.

Sur le match et Huitema

« J’aurai aimé plus de buts mais l’essentiel c’est le fond et le contenu. On le dit depuis un moment. J’aimerais d’ailleurs tirer un coup de chapeau à Jordyn. Il y a des postes comme gardiennes et attaquantes où c’est difficile et il y a de la concurrence. Mais Jordyn a continué de travailler, c’est quelqu’un de positif, qui aime travailler, qui a beaucoup presser ce soir, qui a bossé pour l’équipe et qui a été récompensée car elle travaille dur devant le but. »

« Il y a 15 jours encore, je lui ai dit qu’elle ne croyait pas assez en elle. Quand elle bosse devant le but, elle est très adroite mais en match, on ne le voyait pas. Il est important qu’elle soit confiance en elle. Si elle est là, ce n’est pas pour être que doublure, mais aussi pour jouer et marquer. J’espérai qu’elle marque un but ce soir et finalement je ne suis pas très content car elle aurait pu en mettre 4 (rires). »

Sur le contenu du match

« Pour en revenir au match, le contenu était très bon. Le match contre Guingamp était déjà parfait avec un bon travail de l’équipe que l’attaquante avait fructifié et c’est encore le cas ce soir. L’équipe a très bien fonctionné et Jordyn a fait fructifier le travail collectif. Ça montre aussi qu’on a une belle marge de progression. Comme face à Guingamp, ce soir on aurait pu marquer 2 ou 3 buts de plus mais il faut qu’on continue d’améliorer notre efficacité devant le but. L’idée est d’être dans la continuité. On a mis en place un fonctionnement, et nous voulons nous qualifier le plus rapidement possible, pour gérer le groupe et appréhender le championnat sereinement. C’était un match très intéressant de notre part, il y a eu beaucoup de buts, il y aurait pu en avoir plus, nous nous sommes créés beaucoup de situations, il y a eu beaucoup d’animation de notre part. Il faut continuer à progresser dans la finition et le dernier geste, mais le groupe est solide et collectivement nous sommes forts. »

Sur la titularisation de Huitema

« Ça a été décidé avant le match face à Guingamp. J’avais positionné Marie-Antoinette et Jordyn sur une rentrée en jeu et une titularisation chacune mais finalement Marie-Antoinette n’est pas rentrée ce soir. Elle a beaucoup joué ces derniers temps, notamment avec l’équipe de France. Je voulais la faire souffler un peu. »

« Mais avant Guingamp, Jordyn savait qu’elle serait titulaire soit face à l’EAG soit face à Kharkiv. Et ce soir, elle a fait son boulot. Pourtant, ce n’est pas facile d’enlever une attaquante quand elle marque 3 buts sur un match mais j’ai décidé de concerner tout le groupe cette saison. J’ai eu le même discours avec Léa Khelifi en Islande, qui jouait peu et qui joue beaucoup plus maintenant. Elle a continué de travailler et au final, elle a inscrit 3 buts sur ses 3 derniers matches. Ces rotations donnent des possibilités supplémentaires, permettent de jouer différemment. Et tant que le groupe donne et se comporte bien, ça fonctionne. »


« C’est important que les joueuses soient récompensées de leur travail et de leurs efforts. C’est difficile parfois de ne pas les faire jouer quand je vois ce qu’elles font à l’entraînement. On a envie de les récompenser et quand on le fait, ça paye. L’équipe ne perd pas en saveur malgré les changements, elle garde une base et les idées avec 3-4 joueuses qui viennent apporter de l’instinct et d’autres intentions. Ça permet une émulation du groupe. »

Sur la titularisation de Karchaoui

« Sakina n’était pas blessée et pouvait jouer. En soi, on prend tout le temps des risques, il y a souvent des joueuses blessées ou légèrement touchées. Sakina était sortie sur une petite torsion mais ça allait en soi. Elle a eu des soins particuliers hier et le terrain permettait aussi de l’alléger. On a aussi une équipe qui a acquis une stabilité défensive avec des latérales qui participent au jeu. On veut garder cette base défensive solide, Sakina ne donne pas de signes de fatigue particulier donc je ne regrette pas ce choix. »

« Il y a aussi Estelle qui revient après une longue absence et un problème à l’aine. L’idée là est de la faire revenir progressivement et de ne pas renflammer sa blessure. »

Sur le Real Madrid

« C’est une équipe type du football espagnol, avec jeu qui part de l’arrière, assez court avec des joueuses techniques. Elles ont joué en 3-5-2 face à Kharkiv et ont eu du mal à battre les Ukrainiennes (1-0) mais ce sont des bonnes footballeuses. Elles ont aussi des débuts difficiles en championnat mais à part Barcelone, tous les matches sont serrés en Espagne. Par exemple, Levante a mis en difficulté Lyon plus tôt dans la saison. En soi, on a le temps de préparer ce match durant la trêve. C’est une affiche de rêve par le nom, on va jouer au Parc des Princes. Mais je n’ai pas encore analysé en détails le Real Madrid. Je sais que cette équipe a des failles et on va tout faire pour gagner. »