[32F-CDF] Kimpembe : « C’est important pour le club de faire jouer ses Titis » (Eurosport)

Publié le

A l’instar du milieu offensif Xavi Simons, titulaire et très en vue, et d’Ismaël Gharbi, Edouard Michut et El Chadaille Bitshiabu, entrés en seconde période, plusieurs Titis du Paris Saint-Germain ont profité du 32e de finale de la Coupe de France contre Feignies-Aulnoye (3-0) ce dimanche pour gratter du temps de jeu et se montrer à leur avantage. Une énergie appréciée par leur aîné, Presnel Kimpembe (26 ans, 20 matchs toutes compétitions cette saison), rare joueur formé au club et parvenu à s’imposer.

Que vous on dit les amateurs en face ?

« C’est forcément un moment spécial pour eux, pour leur club, pour leur équipe. On a pu échanger à la fin du match, certains ont demandé des photos et des autographes. Cela fait toujours plaisir et on sait que c’est important pour eux aussi. On essaye de leur rendre un peu comme on peut. »

Comment vous-êtes vous senti pour cette reprise ?

« Très bien, cela faisait un petit moment que je n’avais pas joué vu qu’on a l’habitude de jouer tous les trois jours. Forcément, après une semaine ou dix jours sans jouer, on est un peu plus frais mais c’était important de revenir fort sur ce match. On est vite entrés dedans avec deux buts assez rapidement donc ça a mis tout le monde en confiance et je me suis senti très bien. »

Un gros impact défensif derrière, avec peu d’espace laissé et beaucoup de sérieux. Ce qu’il fallait faire ?

« Bien sûr. On sait que les matches de Coupe de France ne sont jamais faciles au niveau de la concentration. C’était important de rentrer tout de suite dans le match, cela commence avec de l’impact physique et c’est un peu plus mon profil à moi et c’est aussi comme ça que je me mets dans le match. Cela a été une bonne chose ce soir et un bon match de l’équipe. »

Des Titis entrés en match qui avaient faim de ballons…

« Comme on l’a vu, ils avaient faim de ballons et c’est important pour le club de faire jouer ses Titis. Ils ont eu l’opportunité ce soir et ils ont montré des qualités. Pour moi qui suis issu du centre de formation, je suis aussi passé par là et ce sont des moments importants. Les petits sont très contents. Avoir gratté quelques minutes ou faire un match entier en Coupe de France c’est toujours spécial et ils sont tous très contents, j’espère qu’ils vont en profiter. »

Qui vous conseillait quand vous étiez jeune ?

« Quand je suis arrivé, j’avais déjà Adrien Rabiot qui était là. Même si c’est ma génération (NDLR : 1995), il avait plus d’expérience que moi en tant que pro dans le club et il m’a un peu conseillé même si on a le même âge. J’avais Thiago Silva, David Luiz, et aussi Marquinhos. Cela fait un bon mix et un bon package de bons conseils. »

Que peut-on vous souhaiter pour 2022 : un long parcours en Champions League ?

« C’est le rêve forcément mais je dirais la santé. Avec cette épidémie de Covid-19 dont on ne se sort pas, c’est toujours compliqué. Donc je dirais la santé pour tout le monde. »