[32F-CDF] SM Caen-PSG 0-1 (0-0)

Publié le

Dominateur mais peu inspiré dans les trente derniers mètres adverses, le Paris Saint-Germain s’est imposé par la petite des marges (1-0) lors de ce 32e de finale de la Coupe de France disputé en Normandie.

Lire aussi >> [32F-CDF] Cabral et Kalimuendo buteurs, Robail double passeur décisif, Mara première apparition !

Les Parisiens ont mis le pied sur le ballon au cours de ce premier acte, mais Péan a été finalement assez peu inquiété dans sa cage pendant 45 minutes. Seule une tête non cadrée de Draxler avant la pause, sur une passe lumineuse de Neymar, a fait trembler le gardien caennais.

Au sein d’une attaque remaniée – Kean, Draxler et Sarabia étaient titulaires – , le PSG s’en remettait trop souvent au seul Neymar, dont les incursions balle au pied ont été plutôt bien maîtrisées par les défenseurs caennais.

Sérieux et appliqués, les Normands auraient même pu prendre les devants dans cette partie sur une reprise puissante à 25 mètres de Pi, captée par un Rico attentif sur sa ligne. La plus belle occasion d’une première période durant laquelle Paris a été décevant dans son animation offensive.

Finalement, le Paris SG a fait la différence en début de seconde période. Neymar, le Parisien le plus dangereux depuis le début du match, trouvait Kean sur un centre devant le but (0-1, 49e). Derrière, l’Italien manquait le but du break sur un duel perdu avec Péan.

Si le club de la capitale prenait clairement l’ascendant dans ce second acte, le staff parisien était refroidi par la sortie de Neymar, quelques minutes après s’être plaint du genou suite à une charge de Yago. Le Brésilien quittait le terrain, avant même d’être remplacé officiellement, pour rentrer directement aux vestiaires en jetant son brassard de capitaine.

La sortie de Neymar n’a pas réellement perturbé le PSG. Les attaquants parisiens ont eu ensuite d’autres occasions de creuser l’écart mais le manque de précision dans le dernier geste ou le portier caennais Péan, impeccable sur une frappe de Paredes, empêchaient Paris de se mettre définitivement à l’abri dans cette partie. Le coach argentin en profita pour offrir au jeune Xavi Simons (17 ans) ses premières minutes de jeu en match officiel chez les professionnels devenant au passage le 469e joueur de l’histoire du PSG.

Les hommes de Pascal Dupraz auraient pu en profiter pour égaliser en fin de match sur un tir de Sery au ras du poteau de Rico, mais le score n’évoluait plus jusqu’au coup de sifflet final malgré les efforts des Normands. Le SMC regrettera peut-être de ne pas avoir cherché à emballer ce match plus tôt.