[34J-L1] Leonardo : « J’ai commis des erreurs » (Canal+)

Publié le

Leonardo, le directeur sportif du PSG, admet qu’après l’obtention du dixième titre de champion de France, des changements vont intervenir dans le club de la capitale.

Qu’avez-vous pensé de la soirée, fêter un titre sans une partie des supporters ?

« On doit d’abord penser au fait de fêter un 10e titre quand même. C’est quelque chose d’historique. Après, ça ne date pas d’aujourd’hui, cela fait un peu de temps qu’on vit cette situation (avec les supporters). Je pense qu’on doit chercher à comprendre tout ça. On veut vivre des grandes soirées, dans une ambiance positive. Ça c’est la base d’un club. Le club est fait pour vivre des choses comme ça. Après, on peut comprendre, ça a été une saison compliquée. Ç’a été une défaite compliquée à digérer (contre le Real Madrid) pour tout le monde. Après, on a réussi à réagir. Les années précédentes, après une grosse défaite ce n’était pas toujours le cas. Là, on a réussi à maintenir de bons résultats et on est champions à quatre journées de la fin. »

Vous venez de déclarer sur Canal+ que le club allait prendre des décisions. Lesquelles ?

« C’est normal qu’il y ait des choses à voir, à parler. On en est conscients. On a commis des erreurs. Chaque année, on en commet, parfois elles sont décisives. Là, c’est le moment de faire une réflexion, qu’est-ce qu’on veut, et avoir la stratégie pour construire la nouvelle saison. »

Avez-vous envie de poursuivre dans votre mission ?

« Tout à l’heure j’ai dit :  »avec moi c’est difficile, sans moi c’est impossible ». J’ai fait un peu mon Ibra (il rigole). Moi je suis toujours disponible. Je suis très content de ce que je fais et j’adore le challenge. C’est difficile ? C’est encore mieux et je ne vois pas où je pourrais avoir un meilleur challenge qu’au PSG. »

Quel message voulez-vous passer aux supporters qui ont préféré célébrer le titre dehors ?

« On connaît leur sentiment. Il y a peut-être des points sur lesquels il faut être plus clair, chacun dans son rôle. Le club fait le club et le supporter fait le supporter. C’est important de bien comprendre tous les côtés d’un contexte club. C’est le moment de réfléchir par rapport à ça aussi. »

Qu’en est-il de la situation de Kylian Mbappé ?

« Kylian parle et dit les choses clairement. Je crois vraiment ce qu’il dit. Il est dans une profonde réflexion. Je pense qu’il n’a pas pris sa décision. Il sait ce qu’on veut, on sait ce qu’il pense. C’est pour ça que je pense que c’est une question de timing. Il est dans une profonde réflexion pour prendre la meilleure décision. »

Mauricio Pochettino va-t-il rester l’entraîneur du PSG ?

« Il a un an de contrat avec nous. On doit voir un peu par rapport à tout, ce n’est pas seulement la question de Pochettino. C’est vrai que ç’a été une saison lourde, surtout les derniers mois. Je pense qu’on doit parler avec tout le monde, pas seulement avec l’entraîneur mais aussi avec les joueurs. Pour clarifier des situations et pour décider de la stratégie de la nouvelle saison. »

Paris est champion mais a sans doute produit un des plus mauvais fonds de jeu de l’ère QSI en dépit d’un recrutement XXL. Qu’en pensez-vous ?

« On ne peut pas oublier le parcours. J’ai commis des erreurs, c’est sûr, je pense même savoir lesquelles. Si on regarde ce qui s’est passé depuis trois ans, on est dans un parcours complètement différent. On est dans un parcours de recherche d’équilibre. Il y a trois ans, on n’avait pas fait beaucoup d’investissements, on les avait faits avant. Après on a eu le Covid qui était une raison de plus pour rester tranquille et organisé. Après, on a refait des investissements. Honnêtement si on n’a pas le Covid, on n’a pas le mercato qu’on a fait l’été dernier, avec 5 joueurs libres. Je pense qu’on a bien fait de prendre Messi, Ramos, Wijnaldum et trois jeunes (Hakimi, Mendes et Donnarumma). c’est un mercato fabuleux. Après, ce sont des situations qui ne sont pas normales. Organiser et transformer tout ça en résultat, c’est normal que ce soit difficile. Il est normal que les attentes soient importantes, même la nôtre. »