[3J-C1] Gravelaine : « Le PSG est pauvre collectivement et en imagination offensive » (L’Equipe)

Publié le

Sans convaincre mais porté par un Kylian Mbappé des grands soirs, le Paris Saint-Germain a assuré l’essentiel en s’imposant dans la douleur contre le RB Leipzig (3-2) mardi en Ligue des Champions. La pauvreté du contenu laisse toutefois l’ancien milieu de terrain du club de la capitale, Xavier Gravelaine, assez dubitatif pour la suite.

« Il s’en sort très bien. Le PSG n’a pas vu le jour pendant un paquet de temps dans ce match. Ce qui m’a fait peur, c’est le manque d’agressivité individuelle dans l’impact, de muscles et les erreurs techniques. (…) Mais ils engrangent. Pour l’instant, il n’y a pas beaucoup de style, pas de fond de jeu, mais de l’efficacité et du réalisme. Tant que ça gagne…, a tout de même nuancé l’ancien coach d’Istres dans les colonnes de L’Equipe. Ce qui doit changer, c’est au niveau de l’agressivité et du peps. Le PSG n’était pas au niveau d’un match de Ligue des Champions. (…) C’est long à démarrer. Tu sens que c’est limite, limite. C’est pauvre collectivement et en imagination offensive. Les matchs retour à Leipzig et à City vont être marrants à voir. »

Rendez-vous le 3 novembre en Allemagne pour la manche retour.