[6J-L1] Bosz : « Contre Messi, si tu es trop gentil, il va te dribbler… »

Publié le

Peter Bosz, l’entraîneur de l’OL, souhaite que son équipe joue son jeu au Parc des Princes, ce dimanche (20h45), pour aller chercher la victoire contre le PSG.

Quel est l’état de votre groupe après la victoire à Glasgow (2-0) ?

« Peut-être que Moussa (Dembélé) pourra faire son retour. Mais il s’est encore entraîné tout seul hier (vendredi), on verra aujourd’hui… Thiago Mendes et Léo Dubois sont encore blessés. »

À Paris, vous n’avez pas grand-chose à perdre ?

« Je n’aime pas qu’on dise ça. Bien sûr qu’on a quelque chose à perdre, on a trois points à perdre. On vient de gagner nos trois derniers matches. Et on n’a pas seulement gagné : on s’est aussi amélioré, petit à petit, ça va de mieux en mieux. »

Vous aimez que votre équipe joue haut. Est-ce que la participation ou non de Kylian Mbappé peut changer votre approche tactique du match ?

« Non, ma tactique n’a rien à voir avec Mbappé. C’est notre jeu. Je regarde d’abord mon équipe, toujours. Bien sûr, on connaît bien les joueurs du PSG, et on va s’organiser pour les affronter. Mais on a notre façon de jouer, et on verra si on peut l’appliquer au Parc des Princes. »

Est-ce un premier vrai test pour vous ?

« Ce n’est pas un test, c’est un match important, très sérieux. Et c’est un match qu’on veut gagner, tout simplement. »

Est-ce que vous sentez que votre philosophie de jeu commence à être appliquée par les joueurs ?

« Oui, je pense que ça va de mieux en mieux. C’est normal que ça prenne un peu de temps. Je ne suis là que depuis deux mois et demi. Le plus important, c’est la volonté des joueurs. Ils veulent vraiment s’adapter à cette façon de jouer. Ensuite, il faut travailler dur pour y arriver. »

Quand vous voyez les noms que va aligner Paris, comme coach vous vous dites quoi ?

« Personnellement, ça me fait plaisir. J’aime le football offensif et j’aime les bons joueurs. Et à Paris, il y en a beaucoup. C’est bien de les rencontrer, et ça me fait encore plus plaisir quand on bat une équipe comme ça. »

Est-ce qu’il y aura un plan contre Messi ?

« Je crois toujours que le mieux est de donner une réponse collective. J’ai regardé un nombre très important de match de Messi. Je suis souvent resté à la maison seulement pour lui, pour le regarder jouer. Je suis content de l’affronter, et je le serai encore plus si on le bat. Ce ne sera pas facile, il a des qualités extraordinaires, ce n’est pas possible de jouer seul contre lui. Il faut une réponse d’équipe. »

Faut-il jouer dur sur lui ?

« D’abord, il faut avoir du respect pour lui. Mais ensuite, bien sûr qu’il faut être dur, comme avec tous les autres joueurs. Contre Messi, si tu es trop gentil, il va te dribbler… »

Est-ce que la prestation de Bruges contre le PSG (1-1) en Ligue des champions vous donne des idées ?

« Chaque match peut nous aider. Mais on a aussi notre propre idée de comment battre le PSG. On n’a pas les mêmes joueurs que Bruges, et il faut toujours regarder quels joueurs tu as. On va faire ça à notre manière, et on verra ça demain. » (sourires)