[7J-L1] PSG (1) – Stade Brestois (17) 1-0 (1-0)

Publié le

Faute d’avoir inscrit le but du break malgré plusieurs occasions, le Paris Saint-Germain s’est contenté de sa plus courte victoire de la saison en Ligue 1 ce samedi contre Brest (1-0) pour le compte de la 7e journée. Moins fringant durant la dernière demi-heure, comme mardi contre la Juventus Turin en Ligue des Champions (2-1), le club de la capitale s’est même fait peur sur la fin.

On assistait d’entrée au scénario attendu avec des Parisiens installés dans le camp adverse et qui faisaient tourner le ballon pour tenter de trouver la faille face à une défense compacte et disciplinée. Si le premier frisson était l’œuvre des Bretons, avec un centre d’Honorat que Slimani manquait de peu de reprendre à bout portant, la pression imposée par le PSG s’accentuait au fil des minutes avec à la baguette un très bon Messi qui multipliait les passes dans le dos de la défense. Et Neymar, qui trouvait le petit filet, Mbappé, qui tirait au-dessus, puis Messi, dont le tir était dévié par le Français, frôlaient tour à tour l’ouverture du score.

Même si la VAR permettait à Hérelle d’échapper au rouge malgré son tacle en retard sur Neymar en raison d’un hors-jeu préalable, l’échéance était inéluctable et l’Auriverde finissait par mettre le PSG en tête d’un bel enchaînement contrôle-frappe après une nouvelle passe lumineuse de Messi (1-0, 30e). Derrière, les hommes de Christophe Galtier maîtrisaient bien leur sujet, à la recherche du break, mais Messi et Mbappé échouaient tour à tour face à Bizot, tandis que le but du Tricolore était refusé pour hors-jeu.

Au retour des vestiaires, Messi, dont la tête allait mourir sur le poteau, et Mbappé, qui manquait un but tout fait suite à un superbe mouvement collectif, péchaient encore dans le dernier geste. Les champions de France en titre auraient pu payer ces ratés au prix fort durant une fin de match à suspense et moins maîtrisée. Kimpembe était même sanctionné d’un penalty très sévère, mais Donnarumma sauvait les meubles en plongeant du bon côté pour détourner la tentative de Slimani !

Quelques instants plus tard, l’Italien devait encore s’interposer pour repousser la reprise de la poitrine involontaire de Slimani. Les dernières minutes se révélaient un peu moins pesantes pour le PSG, qui frôlait le 2-0 sur une tête de Marquinhos, et qui reprend provisoirement sa place de leader. Place au Maccabi Haïfa mercredi.

Les autres résultats

Classement

Prochaine journée