[8F-C1] Mbappé a mis toute la presse européenne à ses pieds !

Publié le

Au lendemain de l’écrasante victoire du Paris Saint-Germain sur la pelouse du FC Barcelone (4-1), mardi en Ligue des Champions, les journaux européens n’avaient d’yeux que pour un seul homme : Kylian Mbappé (22 ans, 29 matchs et 21 buts toutes compétitions cette saison), auteur d’un triplé et définitivement de retour sur le devant de la scène.

PARISIEN du 17/02/2021
Portada de L'Equipe (France)

Le plus bel éloge vient du prestigieux quotidien britannique The Guardian, qui parle d’un « sublime Mbappé » malgré un Camp Nou vide : « le genre de performance qui doit être accomplie dans un stade de 98 000 personnes qui se rendent sans condition à sa supériorité », ont estimé nos confrères.

Sous la plume de Miguel Delaney, The Independent voit encore plus loin : « c’est sûrement une nuit qu’on regardera plus tard comme celle où Mbappé s’est autoproclamé nouveau meilleur joueur du monde. »

Mbappé a « volé la vedette », avance la BBC dans son compte-rendu en ligne, qui n’oublie pas d’évoquer la patte de l’ancien pensionnaire de Premier League Mauricio Pochettino : « Licencié par Tottenham en novembre 2019, cinq mois seulement après avoir atteint la finale de cette compétition, Pochettino est en train de façonner une équipe de solides prétendants au titre menés par le brillant Mbappé. »

Les deux hommes sont encore à l’honneur dans le Times, qui relève les espoirs barcelonais « en lambeaux » après la correction parisienne. Une « nuit spéciale » pour Pochettino, une « nuit historique » pour Mbappé.

En Allemagne, Bild et son habituelle poésie ont vu un « Mbappé (qui) abat Messi », tandis que La Gazzetta dello Sport a invité Cristiano Ronaldo dans l’histoire : « l’oligarchie Messi-Ronaldo s’enrichit d’un troisième membre divin, depuis toujours héritier potentiel et aujourd’hui peut-être numéro un ». Tandis que le Corriero dello Sport affirme que « Mbappé a fait de l’ombre à Messi ».

Prima Pagina
Portada de Corriere dello Sport (Italie)

“Le monstre qui ne te laissait pas dormir quand tu étais petit…“ Oui, il est bien question de Kylian Mbappé avec cette phrase et c’est ce qu’on peut lire de l’autre côté des Pyrénées. Si mardi Lionel Messi et l’attaquant du PSG se partageaient les unes des quotidiens sportifs espagnols, il n’en reste qu’un aujourd’hui : le champion du monde de 22 ans. Le nom de Kylian Mbappé s’affiche partout. Avec deux ambiances bien différentes.

A Barcelone, on estime dans le Mundo Deportivo que “Mbappé a détruit le Barça”.

Dans Sport, on souligne que le champion du monde a signé un “nouveau désastre européen” pour le club Azulgrana. Bref, c’est la déprime totale en Catalogne. A Madrid, on a été soufflé par la prestation de Kylian Mbappé, et on estime que plus que jamais le jeune attaquant est “propriétaire de son avenir” dans le sens où après une telle prestation il s’est donné la possibilité de choisir où il jouera à l’avenir, car n’importe qui fera tout pour l’avoir.

Marca en est convaincu. Mais il est aussi désormais acquis qu’il faudra un montant astronomique pour le signer même s’il est sous contrat jusqu’en 2022. Ainsi, pour Jorge Valdano, l’ancien directeur général du Real Madrid, au vu du scénario du match “Mbappé n’a jamais été aussi loin de Madrid qu’aujourd’hui.” Trop cher.

Le journal madrilène AS appuie où ça fait mal en lançant que le Barça c’est le passé et Mbappé l’avenir…

Portada de Marca (Espagne)
Portada de As (Espagne)
Portada de El Mundo Deportivo (Espagne)
Portada de Sport (Espagne)

Critiqué après une première partie de saison où son niveau de jeu commençait à stagner, Mbappé a pris ses responsabilités pour rappeler à l’Europe quel excellent joueur de football il est.