[8J-D1F] GPSO Issy 92-PSG 0-14 (0-7)

Publié le

Pendant que leurs collègues masculins font une petite pause en Ligue 1, les joueuses du Paris Saint-Germain ont réussi un véritable festival ce samedi face au GPSO 92 Issy (14-0). Les filles d’Olivier Echouafni consolident leur deuxième place au classement de D1, avec huit points d’avance sur Bordeaux et deux de retard sur Lyon.

Et s’il est une joueuse qui s’est particulièrement régalée face au club promu, c’est la Danoise Nadia Nadim qui a planté sept buts à elle seule. Un doublé en première période, avant un quintuplé lors du second acte. De quoi ravir la Parisienne, interrogée après la rencontre au micro de Canal+ Sport : « On avait deux objectifs : marquer tôt et être efficaces, et on a rempli les deux. »

Quelques minutes après le coup d’envoi et après un relais avec Marie-Antoinette Katoto, Kadidiatou Diani trompait Solène Froger (0-1, 5e). Dans la foulée, les rôles s’inversaient et Diani, d’un centre enroulé depuis le côté droit, trouvait Katoto qui plaçait sa tête au fond des filets (0-2, 7e). Deux minutes plus tard, bis repetita. Diani effaçait son défenseur dans le couloir droit avant de centrer pour le numéro 9 rouge et bleu, qui s’offrait un doublé (0-3, 9e). Quelle entame !

Les Isséennes allaient alors résister pendant un petit quart d’heure, avant d’être de nouveau submergées par les vagues parisiennes. Intenable côté droit, Diani centrait pour Nadia Nadim cette fois, qui reprenait de volée pour accroître l’avance du club de la capitale (0-4, 24e). À la demi-heure de jeu, Froger repoussait un corner rouge et bleu dans les pieds de Formiga, qui décalait Ashley Lawrence. Aux 20 mètres, la Canadienne plaçait sa frappe du gauche dans la lucarne (0-5, 30e). Katoto ajoutait ensuite une deuxième passe décisive à son compteur personnel en trouvant Nadim au premier poteau, qui s’offrait elle aussi un doublé d’une nouvelle volée (0-6, 40e). Juste avant la pause, la Danoise récupérait le ballon près de la ligne médiane, et trouvait Diani. Cette dernière voyait Froger avancée et déclenchait une frappe du droit de 50 mètres pour lober la gardienne du GPSO (0-7, 44e) !

Au retour des vestiaires, les joueuses d’Olivier Echouafni reprenaient tambour battant et Nadim interceptait le ballon dans le camp des Chouettes avant d’éliminer Froger et de marquer (0-8, 48e). Intenable, le numéro 10 rouge et bleu, trouvé par Formiga, faisait de nouveau trembler les filets d’une frappe lobée (0-9, 64e), avant de s’offrir un quintuplé sur une offrande de Signe Bruun (0-10, 68e) puis un sextuplé sur un service de Ramona Bachmann (0-11, 74e). Les deux dernières citées faisaient à leur tour la différence, la Danoise suite à un centre de Fazer (0-12, 84e), et la Suissesse sur une passe de Dudek (0-13, 85e). Mais qui d’autre que Nadim pour conclure ce bel après-midi ? L’attaquante parisienne, sur un nouveau service de Fazer, trompait Froger pour s’offrir un septième but personnel (0-14, 90e).

Ce carton du PSG est tout simplement son record en D1. Les Parisiennes ont cependant échoué à une toute petite unité du record, tous clubs confondus, des Lyonnais qui l’avaient emporté 15-0 face à Metz, un jour de 2014.