[Amical-Pros] PSG-FC Sochaux (L2) 1-0 (1-0)

Publié le

Deux périodes de 40 minutes, des cadres laissés au repos à l’exception du gardien Keylor Navas, et le retour de Juan Bernat : le PSG a remporté 1-0 son match amical contre Sochaux (L2), mercredi dans le huis clos du Parc des Princes, dernière répétition avant la Ligue des champions.

L’entraîneur parisien Thomas Tuchel, trop inquiet de l’état de santé préoccupant de Kylian Mbappé, Marco Verratti et Layvin Kurzawa, n’a pris aucun risque pour cet ultime match de préparation avant le quart de finale contre l’Atalanta Bergame, le 12 août à Lisbonne.

Neymar, Angel Di Maria (qui sera suspendu contre l’Atalanta), Marquinhos, Thiago Silva, Mauro Icardi, Thilo Kehrer, ou encore Presnel Kimpembe ont été laissés au repos par précaution pour cette rencontre sans supporters, destinée à préparer les joueurs au contexte du Final 8 de la C1.

Dans l’équipe de départ, il n’y avait que les éléments les moins utilisés depuis la reprise, hormis Navas. L’occasion pour Pablo Sarabia, Eric Maxim Choupo-Moting, Julian Draxler, Leandro Paredes, Colin Dagba, Abdou Diallo ou Ander Herrera de briller sous les yeux de leurs partenaires, assis en tribunes.

De retour sur les terrains après une longue convalescence, Juan Bernat devait rassurer quant à sa capacité à participer au quart de finale contre Bergame, dans un secteur sinistré au poste de latéral gauche.

Bernat de retour, « Choupo » buteur

« Cela voudrait dire qu’il sera peut-être disponible contre Bergame, car c’est un joueur clé« , a souhaité Tuchel au micro de beIN Sports avant le coup d’envoi. Espoirs, pour l’instant, tenus avec une solide heure de jeu dans les jambes.

Pour les places en attaque, qui vont se libérer par la suspension d’Angel Di Maria et peut-être le forfait de Mbappé, Choupo-Moting a étalé ses talents de finisseur en inscrivant l’unique but de la rencontre de manière opportuniste (15e).

Mais quand il y a eu l’occasion de se mettre en confiance, comme ce penalty à la demi-heure de jeu, Leandro Paredes a été incapable de le transformer à cause d’un tir trop prévisible pour le portier sochalien (28e).

En seconde période, Sarabia, aligné à gauche dans un schéma en 4-4-2, a eu plusieurs chances d’être décisif (49e, 64e) mais sans succès. Avant que toute la jeune garde de la réserve (Pembélé, Kamara, Michut, Simons, Nagera) ne s’offre une dizaine minutes de jeu en fin de match.

L’énième preuve d’un dernier tour de chauffe sans grands enseignements majeurs pour la C1.