[Conf de Presse-Pros] Pochettino : « Pas une revanche contre le LOSC mais contre nous-mêmes »

Publié le

Le coach argentin du Paris Saint-Germain Mauricio Pochettino a répondu aux questions de la presse à l’avant-veille du Trophée des champions contre Lille, à Tel Aviv. LTDPSG vous relate l’intégralité de ses dires.

Le Trophée des champions : «On ne choisit pas le moment d’une finale. On doit s’y adapter. On n’a pas l’effectif au complet, c’est sûr, mais il n’y a pas d’excuse avant cette finale (les Sud-Américains, Sergio Ramos et Gianluigi Donnarumma manqueront assurément à l’appel, NDLR). Revanche ? Ce n’est pas une revanche contre Lille. C’est plus une revanche contre nous-même. Ne pas avoir gagné le titre en Ligue 1 et la sortie de piste en demi-finales de Ligue des champions face à Manchester City, ça laisse un goût amer. On va tout faire pour changer cette situation. On n’a pas tous nos atouts face à Lille, mais il n’y a pas d’excuse et on fera tout pour gagner ce titre. Lille favori en raison du peu de mouvements dans leur effectif ? En tant qu’entraîneur du PSG, je ne peux pas voir une autre équipe favorite (sourire).»

Les jeunes : «Ils ont un temps de jeu important dans cette période de préparation et d’avant-saison. Au centre de formation, il y a du potentiel, de très bons joueurs. On doit maintenant attendre la fin du mercato pour voir les places disponibles dans l’effectif. Il y en aura plus ou moins. Mais j’espère qu’ils auront cette possibilité. Mais il faudra continuer à travailler pour avoir cette opportunité à l’avenir.»

Mbappé, Wijnaldum, Kimpembe contre Lille : «Avec le staff technique, le secteur de la performance et le médical, on analyse la situation de ces joueurs. On verra demain (samedi) pour savoir s’ils feront le déplacement ou pas. Ce sont des cas particuliers. Et la progression individuelle est importante dans cette période.»

Achraf Hakimi : «C’est un joueur qui nous offre plusieurs options, notamment dans l’aspect offensif. Il a beaucoup de potentiel physique et technique, il peut déborder, dribbler, rentrer dans le cœur du jeu. Il s’adapte très bien. Il a eu le Covid-19 en arrivant , comme beaucoup d’entre nous lorsqu’on est arrivé au club. Mais il fait une très bonne adaptation et il s’intègre très bien au groupe.»

Mercato : «Nous analysons les circonstances et nous évaluons les différentes options qui apparaissent. Le club continue de travailler de façon discrète. Je suis très content du travail effectué jusqu’à maintenant et qui continue.»

Gini Wijnaldum : «C’est un joueur qui peut évoluer dans différents registres, offensivement et défensivement, sans problème. Il peut jouer plus haut, plus bas… C’est un joueur agressif offensivement et défensivement, qui peut aller dans la surface adverse pour marquer.»

Le match à Tel Aviv : «Je suis très content de venir en Israël, c’est la première fois que je viens à Tel Aviv. C’est toujours bien de connaître une nouvelle ville, un nouveau pays. Il fera chaud mais on a joué au Portugal, où la température était élevée (mardi dernier en amical, contre le FC Séville , NDLR). Les joueurs pourront s’adapter. Ce sera la même chose pour les deux équipes en tout cas.»

La concurrence entre Keylor Navas et Gigio Donnarumma : «Comment gérer cette situation ? Naturellement, avec spontanéité, de la même façon qu’on le fait avec le reste des joueurs. Il faut avoir du naturel dans les relations humaines, elles doivent être saines. Il faut un esprit de concurrence pour élever le niveau. Tous les entraîneurs préfèrent avoir 22 joueurs du même niveau, pas seulement 11. Ça permet d’élever le niveau afin qu’on affiche un niveau très élevé à chaque fois. Ce sont des décisions à prendre. À la fin, il n’y a que 11 joueurs qui débutent. On sera là pour apporter du naturel dans les relations et les décisions.»

Rumeurs de départ : «Nous sommes des professionnels du football, nous ne sommes pas là pour démentir les rumeurs. Les rumeurs sont les rumeurs. On a travaillé pendant l’été en toute tranquillité. Ni moi, ni le club, n’avons pensé qu’il était nécessaire de démentir les rumeurs.» (diverses sources avaient évoqué un intérêt du Real Madrid et de Tottenham à son endroit, NDLR)

Sergio Ramos : «Lui, comme les autres recrues, ce sont des joueurs que nous avons voulus et nous sommes contents qu’ils soient là parce qu’ils vont apporter quelque chose de différent à l’équipe.»