[Conf de Presse-Pros] Thomas Tuchel : « C’est un bon début d’une phase très intensive »

Publié le

Thomas Tuchel est revenu sur la victoire (4-1) de son équipe à Nice ce vendredi, grâce à une première mi-temps presque parfaite et à une entrée décisive de Mbappé. Sa formation a repris de manière idéale après la trêve internationale.

Au-delà du résultat, êtes-vous satisfait du contenu de cette rencontre ?

« C’est un bon début d’une phase très intensive. On a six matchs devant nous d’ici à la prochaine trêve. C’est toujours bien de commencer par une victoire. C’est le moment de profiter ce soir. Demain (NDLR : ce samedi), il faudra récupérer et préparer le prochain match à Bruges. On a fait une bonne première mi-temps. Je suis très content, on a très bien joué, on a eu beaucoup d’occasions, on a joué dans le camp adverse, Nice n’a pas pu jouer. On a défendu ensemble, on a créé beaucoup d’intensité. On aurait pu marquer un troisième but, on a manqué des contre-attaques. Nice a joué un peu différemment en deuxième mi-temps, a pris plus de risques et nous avons fait quelques erreurs faciles avant le but. Ensuite, c’était un match serré et très émotionnel. Après les deux cartons rouges, c’était décidé et il était possible de contrôler le match. »

Qu’avez-vous pensé de ces expulsions ?

« Je n’ai pas vu, je ne peux rien dire. »

Pourquoi avez-vous remplacé Thiago Silva par Marquinhos à la pause puis changé le système de jeu à l’entrée de Kurzawa ?

« On avait discuté de ça avec Thiago Silva et Marquinhos. J’avais décidé de leur donner 45 minutes chacun. Ce n’est pas une mise au repos complète, mais ils avaient joué deux matchs avec le Brésil. Ensuite, c’était nécessaire de changer l’organisation pour contrôler les deux attaquants avec trois joueurs. C’est pour ça que Layvin Kurzawa est entré et qu’on a utilisé cette défense. Ce n’était pas facile car on a laissé des espaces. On a oublié de fermer le match et c’était un peu compliqué. C’était une bonne leçon, parce que contre Galatasaray aussi on a perdu le contrôle pendant cinq à dix minutes après notre but. Pendant 10 minutes, on a eu le sentiment qu’on ne contrôlait pas le match. On a fait des erreurs facilement évitables. C’est bien pour apprendre. »

Résultat de recherche d'images pour "thomas tuchel nice"

Êtes-vous inquiet de la fragilité affichée dans le couloir par Kurzawa ?

« C’est toujours le défi d’emmener les joueurs au top, de leur donner confiance, de créer une atmosphère pour qu’ils montrent leurs qualités. Il a fait un excellent entraînement jeudi. J’avais confiance dans le fait qu’il stabilise le couloir. Il n’a pas fait un mauvais match mais il peut faire mieux. L’objectif pour lui c’est de rester au haut niveau chaque jour. Il est très sensible. Je veux lui dire que c’est à lui de jouer. Il est là, il n’est pas blessé depuis longtemps. On ne va pas arrêter de le pousser. »

Di Maria vous surprend-il encore ?

« Il est décisif, c’est bien. Il ne me surprend pas. Je peux le voir chaque jour à l’entraînement. Il peut faire des choses incroyables s’il est tranquille. Parfois, il cherche trop la passe décisive, dans certains matchs ou certaines phases. S’il joue tranquille, il est toujours capable de faire des choses décisives. Il pense toujours pour l’équipe, il est super-fiable, top professionnel. »

Mbappé et Cavani peuvent-ils être titulaires contre Bruges, mardi ?

« S’ils n’étaient pas prêts pour commencer aujourd’hui, ils seront très proches. Je ne peux pas le dire. C’était possible pour Kylian de jouer 20 minutes contre Nice, peut-être un peu plus pour Edi. C’est difficile, je veux leur donner des minutes, mais c’est un match de Ligue 1 et les autres ont aussi mérité de jouer. Je veux jouer chaque match avec Kylian et Edi mais ce n’est pas possible. Ils ont manqué beaucoup de rencontres et on doit jongler avec les minutes. Il faut attendre la réaction de Kylian après quelques minutes. Edi est prêt à jouer, mais il revient de sept semaines d’absence… »

Êtes-vous satisfait de la progression de votre équipe lorsqu’elle aligne des joueurs de complément (Sarabia, Paredes, Choupo-Moting…) ?

« C’est un bon signal qu’on joue sans Marco (NDLR : Verratti), Marquinhos et Gueye, qui composent normalement notre milieu de terrain et qu’on contrôle le match. On a joué avec beaucoup de fluidité, d’intensité et de concentration, en étant toujours ensemble. C’est bien, c’est nécessaire. Quand on change les joueurs, on veut continuer de jouer avec intensité. Je ne fais pas des changements pour faire des cadeaux. On doit conserver nos qualités. C’est en phase d’amélioration. »

Résultat de recherche d'images pour "thomas tuchel nice"