[Conf de Presse-Pros] Thomas Tuchel : « Jouer avec le même état d’esprit »

Publié le

Thomas Tuchel, l’entraîneur du PSG, est encore confronté à de multiples incertitudes, ce lundi, à la veille de ce deuxième match de C 1 face à Galatasaray. Le technicien allemand a fait le point sur la forme de son équipe, sans manquer d’aborder le problème de l’attaque.

Pouvez-vous nous donner des nouvelles d’Edinson Cavani qui n’est pas dans le groupe aujourd’hui ? Y a-t-il une rechute ?

« Edinson s’est entraîné hier avec nous, sans douleurs, mais il n’était pas libre dans la tête ni dans ses mouvements. Mais pas de douleurs ni de nouvelles choses. Cela veut dire qu’on a besoin d’encore un peu de patience parce qu’on peut voir qu’il n’est pas libre dans ses mouvements, dans ses frappes, avec de la vitesse, quand il doit se retourner très vite. Ce n’était pas ça. Il a manqué beaucoup de semaines et ce n’était pas possible de le prendre pour demain. »

Quel est l’état de forme de Mauro Icardi ?

« C’est un peu compliqué, je ne sais pas à combien Mauro est en termes de pourcentage. Il est prêt on va essayer aujourd’hui. Il était avec nous à Bordeaux, il était à l’entraînement hier (dimanche). Il n’a pas joué depuis plusieurs semaines. On va attendre. On va attendre l’entraînement. On doit parler avec Kylian, avec Choupo, ce n’est pas facile de trouver une solution. »

Kylian Mbappé est-il capable de jouer 90 minutes ?

« Il n’est pas capable de jouer 90 minutes, on prendra la décision demain. Il faudra voir s’il le commence ou termine le match. Il faudra avoir aussi un retour de Choupo, d’Icardi, qu’on ait une discussion avec Kylian. Et demain matin (mardi), nous prendrons une décision. »

Avez-vous fixé des objectifs précis à Kylian Mbappé cette saison ?

« On a des objectifs très précis ; mais je ne peux pas préciser dans une conférence de presse, c’est entre nous (sourires). Il y a des choses à travailler, des précisions dans les dernières touches. Ce sont aussi des choses tactiquement. On peut trouver des espaces différents. C’est important qu’il regagne sa confiance ; Il a eu beaucoup d’occasions sur le premier match, je ne vais pas arrêter de le pousser, de l’aider, jouer avec le meilleur état d’esprit et la meilleure forme. »

Résultat de recherche d'images pour "thomas tuchel conference"

L’ambiance brûlante attendue va-t-elle influer sur votre manière de préparer le match ?

« Tout le monde m’a dit que c’était incroyable ici. C’est le défi de montrer notre confiance et notre qualité sous la pression de cette atmosphère face à un grand club comme Galatasaray. Je pense que nous sommes capables d’affronter ce défi. »

Une victoire serait un grand pas de fait pour la qualification ?

« Galatasaray joue à domicile, c’est plus difficile de jouer ici. Ce n’est pas 3-0 contre nous maintenant. Le match du Real est terminé. Tout le monde pense ils ont gagné contre le Real, donc ils doivent gagner ci. Mais ce n’est pas comme ça, on doit toujours montrer l’état d’esprit. On a montré sur 3 matches (Real Madrid, Lyon et Bordeaux) un bon état d’esprit. C’est absolument nécessaire de jouer avec le même état d’esprit. Le match contre le Real, c’est fini… »

Percevez-vous Falcao comme la menace numéro 1 ?

« Ils ont beaucoup de joueurs de qualité, c’est toujours compliqué de jouer contre Falcao, c’est un numéro 9 avec beaucoup de qualité, c’est toujours un effort de l’équipe. Il n’y a pas quelque chose de spécial pour Falcao. »