[Conf de Presse-Pros] Thomas Tuchel : « Trapp ou Areola ? Je vais décider demain ! »

Publié le

A 24 heures du Trophée des Champions entre le PSG et Rennes, Thomas Tuchel s’est exprimé face à la presse à Shenzhen. Un sujet a bien évidemment retenu toute notre attention, à savoir le choix pour le poste de gardien de but !

Le retour des joueurs de la Copa America et de la CAN

« Je peux imaginer que les Sud-Américains et Choupo jouent samedi oui. Ils sont bien, ont montré de la qualité à l’entraînement. C’est bien pour nous qu’ils soient là. Cela a changé l’atmosphère dans le club et l’équipe. Tout le monde travaille avec le sourire. Je vais parler avec eux pour demain. On va trouver une solution. »

« Monter encore notre niveau »

« (Par rapport à 2018) Je parle un peu mieux le français. L’année dernière c’était plus difficile. Maintenant, on a notre structure sur le terrain. On doit encore ajuster notre jeu sur des détails, retrouver notre esprit. On a un certain niveau. Maintenant le défi est de monter encore. »

Le positionnement de Mbappé en l’absence de Neymar

« Kylian peut jouer 9 mais aussi à gauche. On veut qu’il soit avec nous sur le terrain. Il peut jouer les deux postes avec la même qualité, c’est bien ». 

Trapp ou Areola n°1 ?

« Je vais décider demain (sourire) ».

« Neymar est avec nous, c’est bien »

« Le niveau de Ney, top ? Vous avez regardé l’entraînement ? L’état d’esprit était très très bien avec beaucoup de qualité. C’est normal, il aime le foot. On a joué sur les mini buts, tous les joueurs aiment ça. Ney aussi. Malheureusement, il est suspendu pour demain. Mais il est avec nous, c’est bien ».

Le PSG favori face à un Rennes diminué ?

«Je ne pense pas que nous sommes supérieurs ou inférieurs. Je veux voir notre intensité et nous voir jouer avec la meilleure qualité possible. Si les autres sont inférieurs avec des joueurs blessés, ce n’est pas mon sujet. (Sur Jesé et Choupo). Pour le moment, je compte sur eux. On doit attendre le mercato, c’est toujours une situation où il faut être attentif, tout peut changer. Pour le moment, ils sont là. Ils sont dans le vestiaire avec les joueurs, ils travaillent dur. »