[Conf de Presse-Pros] Thomas Tuchel : « PSG-OM : c’est un match spécial ! »

Publié le

A la veille du Classique PSG-OM en clôture de la 11eme journée de Ligue 1, Thomas Tuchel s’est présenté en conférence de presse ce samedi. Et l’entraîneur parisien l’a assuré, ce match conserve une saveur et une ambiance particulière. Retranscription.

Lire aussi – [Titis Sphère] Les Titis et l’OM

Etat des troupes

« Neymar, Gueye, Meunier et Kehrer sont out pour le Classique. Herrera et Draxler sont disponibles. »

PSG-OM

« C’est un match spécial, on le sent, c’est clair. On aime cette atmosphère. On a l’expérience. On est prêt pour combattre avec eux. »

Villas-Boas

« Je peux comprendre son avis sur le déséquilibre entre les deux clubs. Nous sommes forts. Mais dans chaque championnat, il y a des matchs où il n’y a pas une grande différence. C’est un match à part. Tout peut se passer comme dans un match de Coupe de France ou de Ligue des champions. »

Mbappé

« On a parlé à Bruges mais pas dans mon bureau. C’est difficile de dire combien de minutes il peut jouer. Je n’écoute pas les interviews après un match. On a trois joueurs pour un poste et tous les trois sont blessés. On doit décider demain si Colin doit commencer. »

Cavani

« Il est déçu car c’est Edi, il est habitué de jouer beaucoup pour nous. J’ai parlé avec lui. C’est difficile. Je veux lui donner des minutes car il le mérite. Il a travaillé pour être prêt et d’un autre côté je dois penser à l’équilibre de l’équipe. Je ne peux pas promettre de lui donner des minutes. Il ne montre pas qu’il est déçu sur le terrain mais je sais qu’il l’est car on a parlé. Il reste patient avec un bon état d’esprit. Je vais essayer de lui donner des minutes. »

OM

« On n’a pas peur. On a beaucoup de respect pour les qualités de l’OM. Ce match a beaucoup d’histoire en France. J’aime bien. On attend le meilleur OM possible avec de l’intensité et de l’agressivité. C’est normal. C’est un grand défi. »

Concurrence

« Cela peut être plus difficile mais j’ai pas peur. C’est mon job de prendre des décisions, d’expliquer mon équipe. C’est le job des joueurs d’accepter et d’être déçus. C’est nécessaire d’avoir une grande équipe. On dialogue. »

Neymar, retour en novembre

« Qui a dit ça ? Le préparateur physique de la Seleçao ??? On doit discuter. Je suis l’entraîneur au PSG, pas pour quelqu’un d’autre. Nous avons des objectifs différents. On fait tout notre possible, ça va mieux. »

Benedetto

« Benedetto est dangereux, c’est un attaquant très complet. C’est difficile de défendre sur lui. On va être très attentif. »

Les Classicos

« C’est la même intensité que les chocs en Allemagne. C’est vraiment un match très important pour nos supporters. L’ambiance est spéciale. C’est comme en Ligue des champions. Les joueurs sont plus stressés. L’atmosphère au Parc l’année dernière était exceptionnelle. Il faut jouer avec la tête froide et de confiance. »

Association Cavani-Icardi

« Il n’y a pas de hiérarchie. Cela peut changer tous les trois jours. Edi était blessé. On doit aussi le protéger. Le risque est trop grand. Ce n’est pas un moment facile pour retrouver le rythme. Cela ne veut pas dire qu’il est numéro 2. On a une situation, pas une hiérarchie. C’est mon défi de trouver une bonne solution. Les deux sont similaires, ils sont n°9. Ils travaillent beaucoup. Ils sont les premiers défenseurs. Mais s’ils jouent ensemble, on peut trouver une solution. »