[Conf de Presse-Pros] Tuchel : « Ce match va donner des réponses à nos questions »

Publié le

Thomas Tuchel était présent devant la presse, ce jeudi veille de finale de Coupe de France contre l’AS Saint-Étienne. L’entraîneur du PSG a fait le point sur l’actualité de son club.

Sur la forme de Neymar : « Je ne suis pas surpris, il est dans un bon état d’esprit, dans une bonne forme. Il s’adapte super vite aux entraînements. On lui a donné le plus de minutes possible en amical. Il est décisif pour nous. »

Sur l’avenir de Thiago Silva : « Je peux comprendre cette question, mais ce n’est pas le moment d’y répondre. Il est mon capitaine. Il est très fiable, je l’ai dit plusieurs fois. C’est très important qu’il soit là. On parlera après Lisbonne. Il est super professionnel, on va voir puis on en parlera. »

Sur la composition de sa défense centrale : « En général, je suis très heureux avec Marqui (Marquinhos), Tia (Thiago Silva) et Kim (Kimpembe) dans mon équipe. Ils peuvent jouer ensemble. Ce sont des petites choses qui font la différence. J’ai confiance en eux. Je me laisse la possibilité de choisir demain. Ce n’est pas encore décidé. »

Sur le contexte : « Jusqu’à maintenant, je n’ai pas l’impression que c’est historique. On essaie de préparer ce match de la façon la plus professionnelle possible. On doit rester très vigilants, il y a des choses plus importantes que le foot. C’est le premier match après une grande pause, qu’aucune équipe n’a jamais fait. On l’a préparé dans la meilleure façon possible. On veut gagner, on veut remporter ce titre. »

Sur la Ligue des champions et le Final 8 à Lisbonne : « La meilleure façon d’arriver au Portugal, c’est de remporter des titres. On n’a pas encore parlé de l’Atalanta dans l’équipe. On doit faire ça pas à pas et ne pas penser au Portugal. »

Sur la forme physique de son équipe : « C’est la première fois que plusieurs joueurs vont disputer 90, voire 120 minutes. Ce match va donner des réponses à nos questions. C’est un défi pour s’adapter et trouver des solutions. Nous sommes convaincus de notre préparation. Le plus important, c’est d’arriver avec la tête et les jambes fraîches, dans une bonne atmosphère, avec un bon esprit. »

Sur l’absence du Collectif Ultras Paris : « C’est sûr que le foot c’est mieux avec des supporters. Mais on doit rester vigilants. On est déjà content de pouvoir jouer devant 5 000 spectateurs. Le plus important, c’est la sécurité pour tout le monde. »