[Conf de Presse-Pros] Tuchel : « Il est certain que nous allons souffrir, mais… »

Publié le

Le PSG va enchaîner par un second déplacement d’affilée en Ligue des champions sur la pelouse de Leipzig (mardi à 21h, en direct sur RMC Sport 1). Le coach allemand Thomas Tuchel s’est exprimé lors de la traditionnelle conférence de presse de veille de match. LTDPSG vous propose la retranscription intégrale de ses dires.

XI de départ

« On va trouver 11 titulaires qui vont combattre pour un résultat très important. C’est un challenge entre les deux équipes. On veut absolument gagner le duel direct. Ça va être difficile parce qu’ils ont beaucoup de qualités. J’ai confiance, j’ai une idée claire sur qui va jouer demain. Je ne peux pas dire mais la question est de savoir comment on fait sans ces joueurs clés. Est-ce qu’on fait un 4-4-2 ou un 4-3-3, ce que tout le monde connaît bien ? Ou c’est peut-être le moment pour une idée, par exemple comment on a fini le match à Nantes avec trois (défenseurs). Ce n’est pas encore décidé. »

Thilo Kehrer

« Pour Thilo, commencer maintenant, ça veut dire qu’on prend encore un grand risque. Je pense qu’il ne commencera pas mais qu’il va finir le match pour nous. »

Kylian Mbappé

« Il est malheureusement dans une zone de risque, comme me l’a dit le médecin, donc ça veut dire qu’il ne peut pas jouer demain. On ne peut pas prendre de risque. On doit trouver des solutions sans Kylian. »

Alessandro Florenzi

« Son intégration est très bonne. Ça a été très vite, avec lui c’est très facile. Il parle italien, il peut comprendre l’espagnol et le français. Il est un gars très communicatif. En plus, il a la qualité sur le terrain. Il est très dangereux offensivement et j’espère qu’il pourra faire l’entraînement complet pour être prêt demain. »

Absents de marque

« On manque de beaucoup de joueurs clés, c’est clair, et nous ne sommes pas contents de ça. Mais nous ne sommes pas tristes non plus. On ne peut pas trop penser à ça. On va essayer de faire un match comme une équipe, de faire plus d’efforts, d’avoir encore plus la mentalité d’équipe. On doit grandir dans cette situation là. Tout le monde veut jouer et il faudra faire des efforts supplémentaires en tant qu’équipe. »

Clé du match

« Une seule clé, ça ne suffira pas. Il y aura onze clés et on fera ça comme une équipe. Si vous lisez la liste des absents et le groupe qui est là, ce ne sera pas un grand secret pour savoir qui va démarrer. on aura confiance dans les joueurs qui débuteront. Ce sera un effort de l’équipe. C’est toujours comme ça dans le foot. Et c’est ce qu’il y a de plus beau dans le foot, c’est un effort de l’équipe. »

Importance du match

« On a l’impression que c’est décisif parce que les deux premières journées l’ont démontré. C’est comme un 8e de final, d’autant qu’on joue les deux matches à la suite. Ca peut être décisif pour gagner la compétition directe. On est conscient de la situation. »

Prêt à subir

« Si c’est comme cela, on doit l’accepter. On ne peut pas dire que c’est sur qu’on va souffrir, en tout cas pas tout le monde. Peut-être qu’on sera fort avec le ballon, des rouges, des blessures… Il faut donc se concentrer sur nous, trouver un onze qui se sent bien ensemble et on va aider les joueurs pour la préparation. Et après, j’ai confiance, c’est un match de 90 minutes face à une bonne équipe de Leipzig. Mais il y a des situations lors desquelles on peut montrer notre qualité. C’est ce qu’on veut. Tous les joueurs qui sont là ont mérité d’être là. »

Final 8

« Ce sera totalement différent, il suffit de voir le onze qu’on alignera, ça ne peut pas être le même match. On a montré notre qualité et notre expérience au Portugal, on a contrôlé le rythme et le match. Je pense que Leipzig défendra plus haut parce que c’est chez eux, ils joueront plus libre aussi. Mais s’il nous manque des joueurs capables de sortir de la pression par leur qualité individuelle, de trouver des solutions dans des espaces serrés, on doit accepter leur absence mais trouver d’autres solutions, jouer plus direct, d’une autre façon. Mais on donnera tout et j’attends une équipe très forte de Leipzig. Si on ne peut pas contrôler le rythme, il y a d’autres solutions pour gagner un match. »

Forme des Argentins

« Il ne faut pas trop en attendre d’Angel Di Maria, qui manque de rythme en raison de ses matches de suspension en Ligue 1. Leo Paredes, bien qu’il fasse partie du groupe, n’est pas en mesure de débuter demain. »