[Conf de Presse-Pros] Tuchel : « Je peux comprendre les critiques, mais je ne suis pas sur mon canapé »

Publié le

Après une douloureuse mais importantissime victoire face à Leipzig en Ligue des champions mardi, le PSG accueille Bordeaux pour le compte de la 12e journée de L1, ce samedi à 21h. LTDPSG vous propose la retranscription intégrale des dires du technicien allemand.

Etat des troupes

« Nous n’avons pas le meilleur état physique car on manque complètement d’une préparation et après on rentre dans un cercle comme Marco Verratti où on laisse jouer des joueurs très vite après des blessures et on prend des risques. Abdou Diallo est suspendu, Marquinhos est ménagé pendant 48h suite à une petite alerte aux adducteurs. Julian Draxler est en phase de reprise. Thilo Kehrer poursuit son programme de soins. Juan Bernat poursuit sa rééducation après son opération du genou. On verra après l’entraînement pour Mauro Icardi et Idrissa Gueye. »

Bordeaux & Manchester Utd

« On doit gérer les deux matches ensemble. On peut laisser jouer. C’est plus facile maintenant. Il faut noter la solidité défensive de Bordeaux, qui a autant de clean sheets que nous (mais a marqué beaucoup moins de buts). »

Jeu critiqué

« Si ça atteint le vestiaire, ça nous resserrera. Pour moi c’est très clair. Je peux comprendre les critiques, mais on a des positions différentes. Les critiques, ce sont des supporters, des journalistes… Mais je ne suis pas à télé, ou sur mon canapé. Moi je suis avec mon équipe, je vis chaque passe, chaque sprint avec mon équipe et on a un sentiment complètement différent après un match comme ça que devant ma télé. Je peux accepter les critiques mais vous pouvez accepter aussi qu’on a un autre sentiment. J’ai eu le sentiment que les journalistes voulaient me convaincre de leur opinion mais je n’avais pas la même opinion car je suis une petite part de ce groupe. »

Marco Verratti

« Oui, il peut tout changer sur le terrain. En 12 ou 14 minutes, il a montré un impact extraordinaire. On a décidé le matin qu’il serait sur le banc, car il a fait qu’un demi entraînement. Maintenant, il peut jouer peut-être une mi-temps contre Bordeaux et ça nous donne beaucoup de possibilité et de confiance sur le terrain. »

Meilleure formule au milieu

« Je ne vais pas répondre à cette question, mais je peux comprendre que vous ayez essayé. Si je l’ai dit, je vais avoir un problème dans le vestiaire avec les joueurs que je ne mets pas dans la réponse. J’ai confiance entre plusieurs choix, plusieurs mélanges. On peut jouer avec des profils différents. Cela dépend des joueurs disponibles et de l’adversaire. On a de la qualité si tout le monde est là, mais on a trop de blessures. Le retour de Marco donne de la confiance à tout le monde. »

PSG vs Bordeaux

« On attend un 4-4-2 avec Ben Arfa en 2e attaquant. C’est une équipe contre qui c’est difficile de se créer des occasions, mais on va essayer. Nous serons l’équipe avec le plus de possession. Ils seront capables de sortir de la pression avec de la qualité. Ce sera un bon match. »

Ben Arfa danger n°1

« C’est toujours lui, il l’a déjà fait avec Rennes, ça suffit ! »

Marcus Thuram

« Je ne suis pas surpris. Cela avait été impressionnant de jouer contre lui quand il était à Guingamp. Thomas Meunier avait eu beaucoup de difficultés, il n’avait pas la préparation. Thuram avait été super fort. Depuis, on observe sa carrière et son développement. Ce n’est pas surprenant qu’il soit en Equipe de France et qu’il joue à M’Glabach. C’était un bon choix d’aller là-bas, un club avec une équipe jeune et qui est serein. Il peut avoir une grande carrière. »

Mauro Icardi

« On a décidé hier sur le terrain ou pas s’il pouvait faire des frappes. On a pris le risque, il a frappé et il n’y a pas eu de réactions. On va voir ce qu’il peut faire à l’entraînement. S’il peut on pourra le mettre sur le banc et lui laisser quelques minutes parce qu’il s’entraîne dur depuis de longues semaines et c’est dur pour un joueur comme Mauro qui vit pour gagner. »

Préparation après Noël

« Non, pas de préparation, nous reprendrons la saison après Noël. On aura maximum quelques jours pour préparer des matchs. Pour les clubs qui jouent la Ligue des Champions, c’est un grand impact que nous soyons le seul pays qui n’a pas fini le championnat. Et après on est la seule équipe à commencer avec deux finales, puis avec des matchs tous les 3 jours pour la nouvelle saison. Dans les autres pays, ils n’ont pas encore ce nombre de matchs. C’est difficile à gérer, de s’adapter. »