[EDF-A] La France tenue en échec par la Bosnie (1-1)

Publié le

Deux mois après sa piteuse élimination en huitièmes de finale de l’Euro, l’équipe de France n’a pas rassuré grand monde pour sa rentrée ce mercredi soir au Stade de la Meinau, à Strasbourg. Les Bleus ont concédé un nul contre la Bosnie-Herzégovine (1-1) dans cette 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2022.

Image

Dès l’entame, les joueurs de Didier Deschamps ont monopolisé le ballon et campé dans la moitié de terrain bosnienne, sans parvenir toutefois à véritablement inquiéter une équipe très basse et bien organisée. Après une demi-heure, seuls un tir cadré de Benzema et un poteau touché par Mbappé avaient fait passer un frisson dans le stade de la Meinau, bouillant pour pousser les Tricolores. L’enceinte strasbourgeoise allait être refroidie à la 36e minute. A force de ne pas concrétiser sa domination, la France se faisait piéger.

Image

A la suite d’une perte de balle de Lemar, Dzeko ouvrait le score en battant Lloris d’une frappe du gauche depuis l’extérieur de la surface pour donner l’avantage à une formation qui jouait ses chances à fond (0-1, 36e). Mais cet avantage était de courte durée puisque la France égalisait assez rapidement sur un but de Griezmann, plein de réussite, à la suite d’un corner (1-1, 39e) ! Le nouvel attaquant de l’Atletico Madrid était ensuite tout près de donner l’avantage à la France juste avant la pause sur une frappe au ras du poteau.

Image

La seconde période démarrait mal pour les Français avec l’expulsion de Koundé à la 50e minute. Le défenseur du FC Séville écopait d’un carton rouge, après intervention de la VAR, pour un tacle dangereux sur Kolasinac. Une décision logique qui compliquait la tâche des Bleus. A défaut d’être flamboyante offensivement, l’équipe de France a affiché une véritable solidarité pour tenir en infériorité numérique, avec le soutien d’un public strasbourgeois exemplaire dans cette soirée.

Image

Malgré les entrées de Coman et Martial, à la place de Griezmann et Benzema, la vitesse de l’attaque française n’a pas permis aux champions du monde de prendre l’avantage face à une équipe de Bosnie qui a poussé jusqu’au bout pour essayer de s’offrir une victoire de prestige, sans réussite. Mais il s’agit d’un résultat tout de même positif qui pourrait relancer les Bosniens dans ces éliminatoires. La France devra quant à elle montrer autre chose pour faire oublier le fiasco de l’Euro. Dès samedi contre l’Ukraine ?