[EDF-A] Michniewicz : « Il n’y a aucune recette magique pour arrêter Mbappé »

Publié le

Nettement inférieure malgré quelques situations chaudes en première période, la Pologne a été logiquement battue par l’équipe de France (1-3), ce dimanche, lors des 8es de finale de la Coupe du monde au Qatar. Pour le sélectionneur des Aigles Blancs, Czeslaw Michniewicz, la marche était trop haute, notamment en raison de la force de frappe des Bleus incarnée par Kylian Mbappé.

« Il n’y a pas besoin d’être sélectionneur pour connaître le point fort de la France. Mais il n’y a aucune recette magique pour arrêter Mbappé, c’est un joueur fantastique. Il nous a fait beaucoup de mal. C’est une grande star, je vais le soutenir à l’avenir. Il y a Cristiano Ronaldo, Messi, Lewandowski, mais quelqu’un doit prendre la relève, et Mbappé l’incarne parfaitement. Mbappé, on a travaillé sur lui, nous nous concentrions sur les ailiers dans notre tactique, avec des prises à deux. Mbappé et Dembélé, c’est difficile de les arrêter tous les deux en même temps. On voulait amener plus de joueurs sur Mbappé pour pouvoir l’arrêter. Le souci, c’est qu’il y a aussi Giroud, qui est un grand joueur, intelligent, il est souvent dans la surface », a reconnu le manager de 52 ans face aux journalistes.

https://www.lequipe.fr/_medias/img-photo-jpg/czeslaw-michniewicz-selectionneur-de-la-pologne-f-faugere-l-equipe/1500000001720187/0:0,1996:1331-828-552-75/9b1d2.jpg

« Nous avons affronté les tentants du titre qui sont encore meilleurs qu’en 2018, a jugé le technicien en conférence de presse. Nous nous attendions à connaître un match difficile et nous avons commis des erreurs. Nous avons eu des occasions nous aussi, notamment à la 37e minute. Tout a changé avec le but inscrit juste avant la mi-temps. Cela nous a donné davantage de stress, de pression. Nous avons effectué différents changements vers l’heure de jeu pour avoir plus de situations. »

Malgré des performances assez ternes durant la phase de groupes, les Polonais auront la fierté d’avoir atteint les 8es de finale du Mondial pour la première fois depuis 1986.