[EDF-A] Petit : « Pour moi, la solution, c’est Coman en latéral droit ! » (Ouest-France)

Publié le

Dans sa chronique pour Ouest-France pendant l’Euro, Emmanuel Petit est revenu ce lundi sur les choix du sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps, depuis le début du tournoi. Pour l’ancien milieu de terrain, le technicien tricolore devrait titulariser Kingsley Coman (25 ans, 31 sélections et 5 buts), auteur d’une bonne entrée contre le Portugal (2-2), pour le huitième de finale face à la Suisse ce soir (21h).

« On voit que Deschamps a beaucoup testé lors de ces matchs de poule. Et même si je suis le premier soutien de Didier, même lui n’est pas toujours inspiré. Prenons le cas de Tolisso, placé en faux ailier droit devant Koundé, dans un rôle qui rappelle celui de Matuidi à la Coupe du monde 2018 : faire débuter deux joueurs qui n’ont jamais joué ensemble à un poste qui n’est pas le leur… Il ne faut pas en attendre des miracles ! (…) Je préfère retenir l’entrée de Coman. Là, on a vu quelqu’un qui pouvait rééquilibrer l’équipe, et cela a aidé dans la percussion. Pour moi, la solution, c’est Coman ! »

« J’en avais parlé dès jeudi sur RMC : puisqu’on a plus d’arrière gauche valide, il faut se calquer sur le schéma de la Suisse en 3-4-1-2. On a les joueurs pour une défense à trois, et cela permettra de replacer Griezmann au soutien de Mbappé et Benzema. (…) La grande question, c’est qui met-on sur les côtés ? À droite, pour moi, Coman est une évidence. Je ne m’inquiète pas sur le repli défensif, il le fait très bien au Bayern », juge le champion du monde 1998. Si Deschamps est bien parti pour utiliser un 3-4-1-2 face à la Nati, c’est Benjamin Pavard qui tient la corde pour débuter dans un rôle de piston droit.