[EDF-Espoirs] JO : La France chute d’entrée face au Mexique (1-4)

Publié le

L’équipe de France U23 a raté son entrée en lice dans les Jeux Olympiques. Dominés techniquement, les Bleus ont concédé une large défaite logique face au Mexique (1-4). Le seul représentant du PSG, Timothée Pembélé, n’a pas pris part à cette rencontre.

Image

Rigoureux mais peu dangereux au cours des dix premières minutes, les Français ont ensuite connu une période plus compliquée face à des Mexicains qui avaient décidé de confisquer le ballon. Emmené par un Lainez très en jambes, le Mexique s’offrait une véritable occasion d’ouvrir le score sur une frappe de Vega repoussée devant sa ligne par Sagnan, qui était à l’origine de cette frayeur suite à une relance ratée.

Les Bleus laissaient passer l’orage et se montraient plus entreprenants à l’approche de la demi-heure de jeu. Le gardien mexicain Ochoa devait s’employer sur une tête lobée de Gignac, puis il repoussait une frappe lourde de Nordin qui prenait le chemin de la lucarne. La partie était plus hachée dans le dernier quart d’heure de la première période, mais Cordova offrait une ultime occasion à des Mexicains globalement plus dangereux sur une frappe qui passait à côté du poteau de Bernardoni.

Dès le début de la seconde période, Cordova trouvait le poteau du gardien français. Si l’attaquant mexicain était finalement signalé hors-jeu, il s’agissait d’un nouvel avertissement pour les Bleus. Qui craquaient dans la minute suivante sur une tête piquée de Vega (1-0, 47e). Assommée par cette ouverture du score, la France concédait dans la foulée une grosse occasion sur une déviation de Vega repoussée par Bernardoni, puis encaissait finalement un deuxième but sur une frappe du gauche de Cordova sur une nouvelle perte de balle des joueurs de Sylvain Ripoll, qui étaient totalement à la rue depuis le retour du vestiaire (2-0, 55e).

Le sélectionneur tricolore décidait de faire entrer du sang neuf à l’heure de jeu. Un choix payant puisque Kolo Muani s’illustrait rapidement en obtenant un penalty pour un tacle de Montes dans la surface. Gignac se chargeait de réduire l’écart (2-1, 69e) pour relancer son équipe. Mais l’espoir était de courte durée puisque Antuna mettait fin au suspense en redonnant un avantage de deux buts au Mexique d’une frappe du gauche avec l’aide du poteau opposé (3-1, 80e). Aguirre inscrivait même un quatrième but sur une passe de… Bard, entré une minute auparavant à la place de Caci (4-1, 90e+1). Un cauchemar pour Ripoll et ses hommes.