[EDF-U17] Tournoi de Montaigu : Housni et Tchicamboud titulaires face à l’Espagne

Publié le

Le premier match international de la saison pour la génération 2005 s’est soldé par une défaite contre l’Espagne (2-1), dans le cadre d’un Mondial de Montaigu (48e du nom) relancé cette saison mais au format inhabituel, compte tenu des contraintes liées à la pandémie Covid-19.

Pas de phase de groupes ni de demis, ni de finale pour cette édition de transition, mais une deuxième rencontre amicale prévue pour les Bleuets dans le même stade face au même adversaire, samedi 21 août (20h15).

Le match

Buts : Doué (19’) ; Bravo Solanilla (53’, 83’).

FRANCE : Restes – Chaib, Zézé, Sarr (cap.), Atangana Edoa – Belocian, Tchicamboud (photo), Doué – Saettel, Housni, Kabamba.

ESPAGNE : Esquivel Gamez – Iqual Queralt, Gasiorowski Hernandi, Bonar Franco (Cap.), Jimenez Sanchez – Bravo Solanilla, Moreno Antonio, Perez Guerrero – Mella Boullon, Herroro Garcia, Arvelo Lopez.

Les joueurs du sélectionneur national José Alcocer ont viré en tête à la mi-temps sur un but inscrit par le milieu du Stade Rennais FC Désiré Doué (19e). Les Espagnols ont égalisé en seconde période par l’intermédiaire d’Iker Bravo Solanilla (53e), formé au FC Barcelone et désormais pensionnaire du Bayer Leverkusen (Allemagne).

Bravo va finalement donner la victoire aux Ibères (83e), lors d’un match qui aura vu les Bleuets recevoir deux cartons jaunes, contre quatre à leurs adversaires. Avec une revanche prévue dans trois jours…

L’analyse du sélectionneur

« Les Espagnols ont eu la maîtrise du jeu durant les quinze premières minutes mais nous avons su rester bien organisés et nous montrer dangereux sur nos transitions et attaques rapides, qui se sont concrétisées par notre but. Cela a ensuite tourné sur un match tendu, avec des duels âpres, un vrai combat… Mais les gamins ont répondu avec beaucoup de lucidité, d’engagement et d’intelligence. On a même eu deux face à face qui nous auraient permis de rentrer à 2-0 à la mi-temps. On a encore eu les occasions de faire la différence en deuxième période mais on ne l’a pas fait alors que l’on était beaucoup plus maîtres du jeu. Ensuite, on se fait avoir sur deux transitions, des erreurs de placements, peut-être un peu de naïveté parce que c’était notre premier match international. Mes joueurs n’ont pas été récompensés de leur match parce que l’on n’a pas été efficaces au moment où il le fallait. C’est une bonne leçon, à apprendre vite pour samedi »