[EDF-U18] Housni buteur face à la Pologne

Publié le

Après ses victoires contre l’Estonie (3-0) et l’Ecosse (5-1), l’équipe de France des moins de 18 ans affrontait la Pologne ce dimanche pour la dernière journée du tournoi Lafarge Foot Avenir. Et cette rencontre décisive pour la victoire finale ne s’est pas très bien passée pour les Bleuets…

Menés dès la 5e minute, les Tricolores ont pourtant bien réagi grâce aux réalisations de Bentoumi (22e) et d’Housni (25e), avant d’être rattrapés dans la foulée (27e). Mais le match a viré au cauchemar en seconde période avec les expulsions d’Housni (55e), Belocian (61e), Gomis (72e) et Bile (75e) !

Les Français étant à sept contre onze, l’arbitre a sifflé la fin du match avant la fin du temps réglementaire alors que les Polonais menaient 3-2 après un troisième but inscrit à la 70e minute…

Résultats/Classement

Mercredi 21 septembre 2022 :

  • Pologne-Écosse 1-0
  • France-Estonie 3-0

Vendredi 23 septembre 2022 :

  • Estonie-Pologne 0-1
  • France-Écosse 5-1

Dimanche 25 septembre 2022 :

  • France-Pologne 2-3
  • Écosse-Estonie 

Classement : 1. Pologne, 9 points (+2) ; 2. France, 6 points (+6) ; 3. Estonie, 0 point (-4) ; 4. Écosse, 0 point (-5).

La réaction du sélectionneur 

Bernard Diomède : « En venant ici, l’objectif n’était pas forcément de gagner le tournoi mais de faire une revue d’effectif et de donner du temps de jeu à tout le monde, ceux qui étaient à l’Euro U17, et ceux qui n’y étaient pas. J’ai donc aligné deux équipes totalement différentes pour les deux premiers matches. Un point nous suffisait aujourd’hui. Mais depuis deux jours, on sentait de la tension autour de cette dernière rencontre car visiblement la Pologne n’avait pas digéré sa défaite 6-1 à l’Euro et entendait prendre sa revanche. Tout de suite, il y a eu des provocations des tacles appuyés et ensuite des mots que l’on devrait pas entendre. Cela n’était plus un match amical. On avait bien prévenu les joueurs le matin à la causerie mais ils ont manqué d’expérience, sont tombés dans le piège et ont eu peur de la blessure. On a subi une accumulation de cartons jaunes, pas tous mérités à mon sens, qui ont débouché sur trois rouges. Le dernier rouge, direct, qui conduit à l’arrêt de la partie ne se discute pas lui, le geste est inadmissible [coup de tête] et le joueur le sait. En tant qu’éducateur je vais faire mon travail. Ce qui s’est passé ne doit pas arriver. Cela doit changer dès le prochain rassemblement. »