[EDF-U19F] Les Bleuettes championnes d’Europe 2019 !

Publié le

L’équipe de France U19 féminine a remporté l’UEFA Euro 2019 en battant l’Allemagne (2-1) en finale ce dimanche 28 juillet. L’Association des Titis du PSG en profite pour féliciter les 3 Titis Girls lauréates : Sandy Baltimore, Thelma Eninger et Vicki Becho.

La saison 2018-2019 se termine sur un titre européen pour le football tricolore. Celui remporté par les U19 féminines lors de l’UEFA Euro 2019 organisé en Écosse. Les joueuses de Gilles Eyquem se sont imposées 2 buts à 1 en finale contre l’Allemagne, au Saint Mirren Park de Paisley. 

Les buts tricolores ont été inscrits par Sandy Baltimore (13e) et Maëlle Lakrar (73e) alors que les Allemandes ont ouvert la marque par Nicole Anyomi (6e). C’est la première fois que les Bleuettes battent les Allemandes dans une finale U19 féminines, après deux défaites en 2006 et 2008.

Résultat de recherche d'images pour "uefa womens u19"

La France, qui disputait sa dixième finale (record), décroche ainsi son cinquième trophée dans cette compétition. Il rejoint ceux obtenus en 2003, 2010, 2013 et 2016. À ce titre, s’ajoute aussi une qualification pour la Coupe du monde U20 féminine 2020.

Avec quatre réalisations personnelles, la Lyonnnaise Melvine Malard (photo ci-dessous, à gauche, avec la Titi Girl Vicki Becho) a été désignée meilleure buteuse de cet Euro 2019.

FRANCE-ALLEMAGNE 2-1 (1-1)

Dimanche 28 juillet 2019 au Saint Mirren Park de Paisley (Écosse)
22e édition de l’UEFA Euro des U19 féminines – Finale 

Arbitre : Ivana Projkovska (Macédoine).

Buts : Sandy Baltimore (13e), Maëlle Lakrar (73e) pour la France ; Nicole Anyomi (6e) pour l’Allemagne.

Avertissement : Chloé Philippe (90e + 3).

France : Justine Lerond – Manon Revelli, Maëlle Lakrar, Émeline Saint-Georges, Lisa Martinez – Carla Polito (cap.) puis Margaux Le Mouël (63e), Chloé Philippe, Julie Dufour – Naomi Feller puis Vicki Becho (63e), Melvine Malard, Sandy Baltimore. Sélectionneur : Gilles Eyquem.

Allemagne : Wiebke Willebrandt – Laura Donhauser, Sophia Kleineherne (cap.), Lisa Ebert, Lisann Kaut puis Anna Aehling (78e) – Leonie Köster, Marie Müller – Gina-Maria Chmielinski, Melissa Kössler, Christin Meyer puis Shekiera Martinez (75e) – Nicole Anyomi. Sélectionneure : Maren Meinert.

Les buts

0-1 (6e) – À l’entrée de la surface, Melissa Kössler adresse une frappe tendue qui heurte la transverale. Le ballon revient sur Nicole Anyomi dont la reprise immédiate trompe Justine Lerond.

1-1 (13e) – Après un touche rapidement jouée côté droit, Carla Polito, au milieu, sert Sandy Baltimore côté gauche par-dessus la défense. L’attaquante du Paris SG s’avance dans les seize mètres et parvient à égaliser d’un tir en angle dans le « soupirail » de la cage allemande.

2-1 (73e) – Corner tiré de la gauche par Julie Dufour. Dans une forêt de joueuses massées devant le but, Maëlle Akrar, la Montpelliéraine, surgit et dévie le ballon au fond des filets. 

Le parcours des Bleuettes

1er tour
Écosse-France : 1-2
Pays-Bas-France : 1-3
Norvège-France : 3-3

Demi-finale
France-Espagne : 3-1 a.p.

Finale
France-Allemagne : 2-1

Résultat de recherche d'images pour "uefa womens u19 france 2019"

Gilles Eyquem est devenu pour la troisième fois champion d’Europe dans cette catégorie U19 féminine (2013, 2016, 2019). Il savoure cette nouvelle victoire« On est tous très heureux ! D’autant plus heureux que cette finale a été difficile. On a été un peu moins fringant qu’en demi-finale contre l’Espagne. Les filles ont beaucoup souffert face à la puissance athlétique des Allemandes et à leur jeu direct qui s’appuyait sur leur capacité à aller vite devant. Mais elles ont été courageuses, elles se sont accrochées et battues jusqu’au bout. On savait qu’on aurait à coup à jouer. C’est ce que je retiens de cette compétition : les filles ont cru à leurs chances, elles ont montré de l’envie, elles ont osé et n’ont rien lâché. Notre gardienne a été exceptionnelle dans ce dernier match, elle n’a pas eu peur d’aller se frotter aux allemandes. Je suis très content pour tout ce groupe dans lequel beaucoup de joueuses découvraient ce niveau de compétition ».