[Exclu-Anciens] Christian Gomis (Lokomotiv Plovdiv/D1-Bul) : « Mes coéquipiers m’ont félicité comme si j’avais battu le Barça ! »

Publié le

Direction la Bulgarie pour prendre des nouvelles de l’ex-Titi du PSG Christian Gomis (22 ans), qui a signé son premier contrat professionnel d’une durée de 2 ans avec le Lokomotiv Plovdiv en 1ere division.

Le défenseur axial né à Dakar (Sénégal) revient en exclusivité pour LTDPSG sur sa découverte du haut niveau, qui plus est à l’étranger, mais également sur son parcours qui ne fut pas des plus évidents pour atteindre son rêve de gosse.

Départ en Bulgarie

« A l’issue du premier confinement, le staff de l’équipe N3 du PSG m’a informé su le fait que mon contrat amateur ne serait pas renouvelé. J’avais déjà anticipé cette éventualité, car je n’avais pas eu beaucoup de temps de jeu. J’avais effectué quelques recherches, avec notamment des contacts concrets pour intégrer les équipes réserves du Nîmes Olympique et du Montpellier HSC. Mais ces clubs souhaitaient recruter des joueurs capables d’intégrer par la suite leur effectif professionnel. Au final, je me suis retrouvé sans réelle proposition. J’ai même un temps pensé rejoindre l’AS Chatou… Jusqu’au jour où j’ai répondu à une annonce postée sur Twitter par le club du Spartak Tvarna qui évolue en 3e division Bulgare. J’y suis allé jouer quelques matches amicaux en guise d’essai, mais c’est finalement le Lokomotiv Plovdiv qui m’a repéré via son entraîneur Bruno Akrapovich (ndlr : parti au CSKA sofia). »

Intégration réussie

« Je suis le seul français de l’effectif. Il y avait un joueur camerounais qui est parti, et un suisse qui n’a pas été conservé. C’est dommage, car ce dernier a tout fait pour m’aider à mon arrivée. Les premières semaines ne furent pas des plus évidentes, car je ne parlais pas anglais. J’ai donc pris des cours pour faciliter mon intégration. Mes coéquipiers ont été géniaux avec moi, ils m’ont très bien accueilli. J’ai également fait les efforts nécessaires car si j’ai quitté les miens, c’est pour réussir grâce au football. Je ne suis pas venu en mode touriste ! »

Vie de tous les jours

« Il n’y a pas de confinement, mais les restaurants sont fermés. En période normale, je me promène dans les centres commerciaux ou en centre ville. Il y a beaucoup de lieux à visiter. Plovdiv est une grande ville de plus de 300 000 habitants. Je ne vais pas cacher que ma famille me manque un peu, je suis habituellement très proche d’elle. Quand je rentre des entraînements je suis seul, mais je sais également pourquoi je suis là. »

Premier contrat pro

« Quand j’ai signé mon contrat, j’ai éprouvé un plaisir comme jamais auparavant. J’ai tellement galéré pour y arriver… J’ai vécu tellement de situations compliquées, mais au final il est venu comme une sorte de récompense vis à vis de ma persévérance. Je n’ai jamais rien lâché pour connaître cela un jour. Pourtant ce n’était pas gagné, je sortais d’une saison quasi blanche au PSG, car le coach ne me faisait pas jouer. Rien n’est jamais fini… »

Rotation d’effectif

« Je ne suis pas titulaire mais je ne m’en plains pas (ndlr : 10 matches en D1, 2T+8R). Je viens de signer mon premier contrat pro, c’est déjà pas mal d’avoir du temps de jeu à quasi chaque match. Je continue mon apprentissage du haut niveau. Je me tiens prêt pour être performant à chaque entrée en jeu. Bien évidemment, j’aspire à mieux, mais ça passe par le travail. »

Niveau du football Bulgare

« Je trouve des similitudes avec la L2 française. Les trois meilleurs équipe du pays joueraient le haut du tableau. Ici, le football est très tactique et très physique, ça court énormément. »

Premier but en pro

« J’ai inscrit un but lors de notre victoire face au Slavia Sofia (2-0). Nous menions (1-0), mais nous étions pressés par l’équipe adverse. Le coach m’a demandé d’entrer en jeu à la 84e minute de jeu pour renforcer le milieu de terrain. J’ai fait une première percée, avec un premier tir qui n’a rien donné. J’ai de nouveau tenté ma chance car j’adore partir balle au pied, un crochet sur le défenseur puis une frappe du gauche ! But à la 94e minute pour sceller notre victoire ! Quand j’ai vu le ballon dans les filets, j’ai repensé à tout mon parcours, mais surtout à un ami proche décédé deux jours avant… Le surlendemain, je suis rentré sur Paris avec ce beau cadeau de Noël pour mes proches qui suivent mon parcours. »

Carrière en dents de scie

« J’ai débuté le football au Stade Vernolitain, puis à l’US Verneuil et ensuite aux Mureaux. J’ai signé au PSG en U19 DH lors de la saison 2016/2017. J’ai terminé meilleur buteur de l’équipe avec 10 buts. Mon conseiller m’a orienté vers le club de Pacy Ménilles où j’ai évolué en N3. Malheureusement, je n’ai pas pu jouer pendant 6 mois à cause de problèmes administratifs. Faute de réelle proposition à l’issue de la saison, j’ai signé en Italie à l’ASD Cordenons en Serie D (ndlr : 4e niveau). La situation financière du club était chaotique, avec une faillite les mois qui ont suivi ma venue. Heureusement, j’ai pu rebondir à l’Etoile Filante de Bastia en Corse (N3), en janvier 2019. J’y ai disputé 13 matches en tant que titulaire. Pas de chance une fois encore, l’équipe fut reléguée en R1 à l’issue de la saison. J’ai eu l’opportunité de revenir au PSG, pour évoluer avec la « nouvelle » équipe réserve du PSG, dirigée par Carlos de Vasconcelos. »

PSG

« Ma saison en U19 DH fut des plus réussies. C’est vraiment elle qui m’a permis de prendre confiance en moi et d’espérer jouer au plus haut niveau. Le fait d’avoir joué au PSG m’a aidé pour obtenir des essais, je ne vais pas le cacher. Les clubs étrangers ne savent pas que l’on ne sort pas du centre de Formation, lorsqu’on joue pour une équipe de l’Association PSG (ndlr : section amateurs). Une fois sur place, on se doit toutefois d’avoir le niveau exigé, sinon retour à l’envoyeur ! »

Barça vs PSG

« J’ai regardé le match. J’étais persuadé que le PSG pouvait remporter la partie, mais sur un tel score… Kylian Mbappé a été énorme ! Toute l’équipe d’ailleurs. Le lendemain, tous mes coéquipiers sont venus me féliciter comme si c’est moi qui avait joué ! (rires) Peut-être que le Barça est moins flamboyant que par le passé, mais le PSG avait une revanche à prendre, avec une plus grosse envie d’aller plus loin. Le PSG est très suivi ici en Bulgarie. C’est toujours un plaisir de voir un maillot du PSG dans Plovdiv, un survêtement, un pull… »

Ambitions

« Avec l’équipe, on espère prendre la 2e place du CSKA Sofia, car la première sera compliquée à aller chercher. On accueille d’ailleurs le leader samedi prochain, le Ludogorets de Jordan Ikoko. Mais l’objectif fixé, c’est la victoire en Coupe de Bulgarie, car le club reste sur deux succès consécutifs. Ca serait fantastique de la remporter une 3e fois, d’autant plus qu’elle déboucherait sur une qualification en Europa League. Etant d’origine Sénégalaise, j’espère également un jour défendre les couleurs de mon pays de naissance. J’y ai vécu jusqu’à l’âge de 4 ans, avant de venir en France. C’est vraiment un rêve pour moi. »

Mot de la fin

« Merci à LTDPSG pour son soutien depuis mon passage au PSG et surtout le suivi une fois le club quitté. Je ne vais pas lâcher. J’ai connu des galères mais je me suis battu pour connaître le haut niveau. Mon parcours doit laisser espérer aux jeunes footballeurs que tout est possible à bonnes doses de travail, car ça finit toujours par payer. »