[Exclu-Anciens] Mory Diaw (FC Lausanne-Sport/D1-Sui) : « J’ai repris goût au football »

Publié le

LTDPSG est partenaire du nouveau média BILLION KEYS. Pour son lancement, découvrez l’interview exclusive de Mory Diaw. Promu l’été dernier avec le FC Lausanne-Sport en Super League, l’ex-Titi du PSG voit enfin sa carrière décoller pour de bon. Formé au PSG au côté d’Alphonse Areola et de Mike Maignan, le colosse d’un mètre quatre-vingt-dix-sept rattrape le temps perdu en enchaînant les bonnes performances. Extraits.

Mory, comment se passe ta saison avec le FC Lausanne-Sport, promu en D1 Suisse ?

« Ca va très bien, nous avons atteint l’objectif du maintien en D1 la semaine passée, suite à notre victoire (4-1) sur la pelouse du Servette de Genève. Il s’agissait en plus d’un derby ! J’ai disputé 34 rencontres sur 36 en championnat. C’est ma saison la plus aboutie. Globalement, ça s’est bien passé pour moi. Je commence à me faire un nom en Suisse. »

Pourtant tout n’a pas toujours été aisé pour toi depuis ton départ du PSG…As-tu pensé ne jamais pouvoir t’installer au plus haut niveau ?

« Franchement, j’ai connu beaucoup de moments de doute, mais j’ai bossé dur pour me tenir prêt au moment où ma chance se présenterait. Ca a mis un peu plus de temps que prévu, mais je savais de quoi j’étais capable. Mon vrai plaisir est d’être sur le terrain. J’ai repris goût au football depuis que j’évolue à Lausanne. »

Comment gères-tu la concurrence entre gardiens de but ?

« Ce n’est pas la guerre, mais chacun se donne à fond lors de chaque entraînement pour gagner sa place. Lors de mon arrivée au club, le gardien titulaire était performant mais l’équipe a connu une période plus délicate. On m’a offert l’opportunité de jouer. J’ai enchaîné les bonnes performances, au point de ne plus céder ma place. Malgré ça, notre entente est bonne. On se pousse mutuellement à être meilleur pour le bien de notre équipe. »

Ce mardi soir, Didier Deschamps a retenu tes potes de formation, que sont Mike Maignan et Adrien Rabiot. Heureux pour eux ?

« Nous étions tous les trois inséparables au centre. Les voir à ce niveau n’a rien d’étonnant, ils le méritent amplement. Mike réalise une saison exceptionnelle avec le LOSC, en enchaînant les clean-sheets. Quant à Adrien, il s’est imposé à la Juventus Turin, l’un des plus grands clubs du monde. Je suis très fier de leur réussite ! »