[Exclu-Anciens] Rabiot : « L’entourage est hyper important dans la réussite d’un jeune joueur »

Publié le

LTDPSG devient partenaire du nouveau média BILLION KEYS. Pour son lancement, découvrez l’interview exclusive d’Adrien Rabiot, milieu de terrain international de la Juventus de Turin, passé par le centre de Formation du PSG. Il nous donne ses conseils et son ressenti sur la manière dont il a abordé le début de sa carrière jusqu’à sa signature en Italie. Extraits.

Qu’est-ce qui change le plus lorsqu’on signe un contrat professionnel ?

« Toute ta vie ! Un nouveau contrat, un nouveau salaire conséquent tous les mois, une autre sphère médiatique… Ce n’est plus la vie d’un jeune de 17 ans lambda. Il y a les personnes qui vous encouragent, celles qui vous jalousent. On se rend compte de qui sont les véritables amis. Beaucoup veulent le devenir aussi… On nous reconnaît et on nous interpelle dans la rue dès qu’on passe à la TV, surtout que j’habitais à Paris. On est bien accueilli partout où l’on se déplace, dans les magasins ou les restaurants. »

« Pour faire face à ce changement notable, il faut être très bien entouré et avoir reçu une bonne éducation, c’est capital. Ça m’a aidé depuis mon plus jeune âge, pour être à l’aise dans mes baskets. Très vite nous sommes sollicités pour des interviews ou des reportages, il est important de savoir bien s’exprimer. Sans une bonne éducation… »

« Ce milieu est nouveau pour nous mais aussi pour notre entourage. Se voir à la télévision ou sur la une d’un magazine, c’est à la fois intriguant et bizarre. On s’adapte rapidement. Je le redis et le répète, c’est même à sur-ligner, l’entourage est hyper important dans la réussite d’un jeune joueur. Certains jeunes grandissent parfois dans des conditions compliquées, car leur famille est parfois absente. C’est donc une vraie chance d’avoir des proches impliqués. Il faut entretenir ce lien fort car le jour où il n’y aura plus personne… »

Afficher l’image source

Quelles sont les clés pour faire face au succès ?

« Tout dépend de la personnalité de chacun. Etre couronné de succès n’est pas un problème, à condition d’être très bien entouré. Tout va à 2000 à l’heure quand ça nous tombe dessus ! Dans le football d’aujourd’hui on devient très vite une super star après avoir réalisé deux ou trois bons matches. On est très vite sollicité pour répondre à des interviews, pour aller sur des plateaux de télévision, par divers sponsors… On peut très vite se perdre. Il ne faut pas s’éparpiller et rester focus sur le football. »

« J’ai vu beaucoup de joueurs pétris de talent mais qui se sont vite éparpillés. Ils ont signé des contrats avec des marques sans réel projet, ils ont fait des séances photos pour se mettre en avant sur les réseaux sociaux… J’ai toujours été à l’encontre de cette façon de faire. Je me suis toujours dit que tant que je ne serais pas installé durablement au niveau professionnel, je ne me permettrais pas d’agir de la sorte. Bien s’entraîner et être performant sur le terrain doit être plus fort que tout le reste qui est secondaire voire tertiaire. »

Afficher l’image source

Impossible de ne pas le citer lorsqu’on parle des clés de la réussite… Si impressionnant que cela CR7 ?

« La clé de sa réussite est là : le travail, le travail et encore le travail. Que cela soit dans le foot ou d’autres domaines. Je pense notamment à Elon Musk, le patron du constructeur de véhicules Tesla (ndlr : Cet américain s’est hissé le jeudi 7 janvier dernier au rang d’homme le plus riche du monde grâce à l’envolée des actions en Bourse, devançant Jeff Bezos). Ce sont des bosseurs qui n’arrêtent jamais. »

« Depuis que je côtoie Cristiano, il fait preuve d’une très grande rigueur dans son travail au quotidien. On se répète souvent à son sujet, mais il n’y a pas de secret. Certes il possède très certainement un talent naturel, mais il n’y a pas que ça, ça serait trop facile. Il a également l’intelligence de bien connaître son corps. A trente-six ans, il sait exactement comment il doit gérer ses efforts. »

« Ca ne s’apprend pas, c’est un état d’esprit, une question de volonté. C’est ça que je puise chez lui au quotidien, cette volonté de rester focus sur ses performances sportives. A son âge, il joue quasiment tous les matches, ce qui engrange de la fatigue, une véritable dépense énergétique et pourtant il répond toujours présent. Sa détermination à toute épreuve est exemplaire. »