[Gambardella-U18] Mickaël D’Amore : « Paris, c’est au-dessus du lot, mais on a aussi nos chances »

Publié le

Pour les joueurs de Mickaël D’Amore, cette réception du Paris Saint-Germain est évidemment « un match à part. C’est l’un des favoris de la compétition, dont c’est l’un des objectifs prioritaires… On a préparé ce rendez-vous un peu différemment par rapport à d’habitude. »

Le coach des U18 du Stade de Reims sait l’ampleur de la tâche qui attend ses troupes. Après avoir accroché deux formations pensionnaires de National à leur tableau de chasse (le Paris FC et Torcy), les Rémois, toujours invaincus cette saison en Régional 1 et qui aspirent à retrouver l’élite hexagonale la saison prochaine, vont voir l’adversité monter encore d’un cran.

« Il y a eu un travail énorme de nos analystes vidéos, Pierre et Clément. Là, on est vraiment dans la compétition, ajoute Mickaël D’Amore. Sur un match comme celui-là, la préparation se fait surtout au niveau tactique, ce qu’on doit faire quand on a le ballon, quand on ne l’a pas… Paris, c’est au-dessus du lot, avec des joueurs exceptionnels mais cela reste un match de foot. S’ils nous battent, c’est qu’ils sont plus forts mais on a aussi nos chances. »

Composé en majeure partie de joueurs « nés en 2002, avec deux 2003 titulaires », le groupe marnais est au pied d’une montagne. L’aventure, quelle que soit son issue, lui sera bénéfique. Et ce genre de rendez-vous de prestige, niché au coeur d’une saison où « la priorité, c’est le championnat » (Mickaël D’Amore), va contribuer à continuer de préparer les jeunes pousses stadistes à ce qui l’attend s’ils veulent espérer embrasser une carrière professionnelle. Une autre étape de leur formation que les Marnais espèrent, cet après-midi, faire rimer avec exploit.

Groupe du Stade de Reims : Gassmann (g), Wojtak (g) – Mroczkowski, Atangana, Tbahriti, Kapela, Schacherer, Keita, Sy, Homssa, Benaissa, Mansouri, Kara, Ekitiké, Koffi, Cervantes, Beaumont. Entraîneur : Mickaël D’Amore