[Mondial-U17] Zague : « Tout donner pour ne pas avoir de regrets »

Publié le

Qualifié en finale de la Coupe du Monde U17 avec l’Equipe de France, Yoram Zague défiera l’Allemagne, samedi matin. Avant ce match, le jeune Parisien s’est confié pour PSGTV sur son tournoi.

Yoram, félicitations pour cette qualification en finale de la Coupe du Monde U17, qu’est-ce que ça représente pour toi d’atteindre cette finale ?

« Je suis heureux et fier, on ne joue pas une finale de Coupe du Monde tous les jours. Nous sommes une génération qui commence à avoir de l’expérience au niveau international. L’année dernière, nous avions disputé la finale de l’Euro U17, donc on sait comment aborder ce genre de match. On est prêt. »

Quand vous avez commencé cette compétition, quel était l’état d’esprit de l’équipe ? Y avait-il déjà cette volonté d’aller au bout ?

« Dès le premier match, on s’est dit que l’objectif était de la remporter. C’est ce qu’on va essayer de faire samedi. »

Vous avez affronté le Sénégal en huitièmes de finale, suivie de l’Ouzbékistan en quart puis du Mali en demi-finale, où tu es entré en jeu à la suite d’une blessure d’un coéquipier. Raconte-nous le match est ton entrée en jeu

« Quand j’entre en jeu au poste de latéral, il y avait 1-1. Le Mali était dans un temps fort à ce moment-là, mais on a eu ce coup franc qui nous a permis de prendre l’avantage. Après, il a fallu tenir pendant vingt minutes pour décrocher la qualification. »

Qu’as-tu ressenti au coup de sifflet final ?

« C’était une joie immense, au début on ne s’en rend pas compte. Tout le monde était à terre, il y avait de la fatigue, des crampes… Après au vestiaire, la joie a réellement explosé. Tout le monde criait et chantait. »

Il y a désormais une finale à disputer samedi contre l’Allemagne. Une finale est toujours spéciale, tout ne se passe pas comme prévu, mais à quel genre de match peut-on s’attendre ?

« L’Allemagne est un adversaire que l’on connait déjà. Ils ont des bonnes individualités, il nous reste encore quelques jours pour préparer ce match au mieux. Je pense qu’on est prêts et on sait comment jouer ce type de rencontre. Il faudra tout donner pour ne pas avoir de regrets. »

Tu arrives quand même à suivre ce que font tes coéquipiers au PSG U19 ?

« Je ne peux pas regarder les matches, notamment celui contre Newcastle car il était en même temps que notre demi-finale contre le Mali, mais je suis tout de même les résultats. »

Est-ce que tes coéquipiers suivent ton parcours et es-tu régulièrement en contact avec eux ?

« On est en contact tous les jours. Après les matches, parfois on s’appelle ou on s’envoie des messages. Ils me complimentent, me félicitent et me poussent pour qu’on aille au bout. »

Powered by Live Score & Live Score App